Booking.com



Comment notre cerveau distigue-t-il les bonnes et les mauvaises odeurs ?




Les odeurs activent des réseaux de neurones différents selon qu’elles sont plaisantes ou déplaisantes.
Elles fournissent ainsi au cerveau l’information qui sert à guider le comportement d’approche ou de retrait vis-à-vis de ces odeurs.
C'est ce que révèle L’équipe de Nathalie Mandairon au Centre de recherche en neurosciences de Lyon.
Ce code hédonique  présent dans une région olfactive primaire du cerveau, qui traite l’information cognitive de haut niveau suggère que la valeur hédonique est, en partie, prédéterminée par la structure de la molécule odorante avant d’être modulée par l’expérience et la culture.
Cette étude est publiée dans la revue Nature Neuroscience.
 
Lire la suite:
Source: Les bonnes et les mauvaises odeurs : comment notre cerveau fait-il la différence ?
http://www.cnrs.fr/insb/recherche/parutions/articles2016/n-mandairon.html?utm_content=buffer97ca2&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer


 




        

Notez




Dans le même sujet sur le Web 


loading...

Booking.com

Inscription à la newsletter

Recherche