Booking.com


Santé et Bien Etre

Dans le thon, tout n'est pas bon !




Dans le thon, tout n'est pas bon !
Le thon est poisson très consommé pendant la période des vacances. Mais dans le thon, tout n'est pas bon : certes il est riche en oméga-3, mais c'est surtout un gros poisson dans lequel s’accumulent des molécules toxiques variées.

Le poisson présente de nombreux avantages pour la santé, car il apporte des acides gras oméga-3, des minéraux et des oligo-éléments.. Mais les océans sont aussi des réservoirs de polluants qui s’accumulent dans les animaux tout au long de la chaîne alimentaire. Ces molécules peuvent se retrouver ensuite dans l’alimentation humaine, en particulier à cause du thon, le poisson le plus consommé au monde. Quelles sont ces molécules à redouter ?
 

DDT et autres polluants organiques

Des chercheurs de l’université de Californie à San Diego ont étudié 37 polluants organiques et leur effet sur une protéine appelée P-gp. Cette protéine se trouve dans la membrane des cellules, repère les molécules nocives à l’organisme et les évacue.

Parmi ces molécules, il y avait le DDT, un pesticide interdit par un traité international en 2001. D’autres étaient des produits chimiques utilisés dans l’industrie comme retardateurs de flamme.
Des polluants de l’océan peuvent donc se retrouver en combinaison dans notre alimentation et réduire la capacité de l’organisme à se débarrasser des toxines. Les nouveau-nés sont particulièrement vulnérables à ces molécules car elles peuvent atteindre des concentrations élevées dans le lait maternel et les bébés ont peu de P-gp dans leurs cellules.
 

Gare au mercure

La contamination du thon par le mercure s'explique par le fait qu'il se trouve au sommet d'une pyramide alimentaire. En effet, les plantes et petits animaux qui contiennent du mercure sont mangés par des poissons, eux-mêmes mangés par des poissons plus gros ; le mercure s'accumule dans les tissus de ces animaux. En bout de chaîne se trouve l'homme.

Voici les poissons et fruits de mer qui contiennent  peu  de mercure :  le haddock, le colin, la sole, la truite, le maquereau d’Atlantique, le crabe. Les poissons à éviter à cause de leur forte teneur sont, entre autres, le requin, l’espadon, le flétan, le thon.
Chez les adultes mangeant des produits de la mer, la concentration de mercure dans le sang augmente avec la fréquence de consommation de ces produits.
 
Lire la suite :
Ce qu'il faut savoir sur les contaminants du thon
Source : http://www.lanutrition.fr/les-news/ce-qu-il-faut-savoir-sur-les-contaminants-du-thon.html




Notez





Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info



Dans le même sujet sur le Web 


loading...

Booking.com

Inscription à la newsletter

Recherche