Des têtes vont encore tomber dans le dossier Al Hoceima




Selon un communiqué du Cabinet Royal, le Roi Mohammed VI a chargé le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, de prendre les mesures nécessaires à l’encontre du reste des responsables administratifs au sujet desquels les rapports sur le programme ‘‘Al Hoceima : Manarat Al Moutawassit’’ ont relevé des manquements et des dysfonctionnements dans l’exercice de leurs fonctions, et qui sont au nombre de 14. Le Souverain a donné ses instructions au chef du gouvernement pour lui soumettre un rapport à ce sujet.
 
"Sur les 644 projets prévus dans le programme ‘‘Al Hoceima : Manarat Al Moutawassit’’, les réalisations à fin 2016 se limitent à 5 projets achevés (146,8 MDH) et 45 projets en cours (565 MDH).

Les raisons avancées par plusieurs parties prenantes pour expliquer ce retard se rapportent à la réception tardive de la Convention-cadre, à la non programmation des crédits budgétaires et aux difficultés de mobiliser le foncier. La Cour des comptes estime que ces arguments ne peuvent justifier le manque d’initiatives pour entamer le démarrage du programme’’.
 
Après les sanctions prononcées à l’encontre de ministres, anciens ministres et hauts responsables d’établissements publics pour manquements dans le cadre du programme ‘‘Al Hoceima : Manarat Al Moutawassit’’, un communiqué du cabinet royal indique que
‘‘ces décisions royales s’inscrivent dans le cadre d’une nouvelle politique qui ne se limite pas uniquement à la région d’Al Hoceima, mais englobe toutes les régions du Maroc, et qui concerne tout responsable, tous niveaux confondus, en application du principe de corrélation entre la responsabilité et la reddition des comptes, d’encouragement des initiatives constructives et de promotion des valeurs de patriotisme sincère et de citoyenneté engagée au service de l’intérêt général’’.

Et dans ce contexte, le Roi a donné ses instructions au ministre de l’Intérieur ‘‘en vue de mener les investigations nécessaires au niveau national au sujet des responsables relevant du ministère de l’Intérieur à l’Administration territoriale, tous grades confondus’’. Le Roi a donné également ses orientations au Premier président de la Cour des comptes ‘‘pour l’examen et l’évaluation de l’action des conseils régionaux d’investissement’


Notez




Inscription à la newsletter

Recherche






Booking.com