Booking.com



Farid Yandouz : Si c'est gratuit, vous êtes le produit !




Farid Yandouz : Si c'est gratuit, vous êtes le produit !
Le résultat que vous obtenez dans ce que vous entreprenez n'est que proportionnel à ce que vous investissez. Le vieil adage qui dit ‘qu'on en a pour son argent' illustre très bien ce constat. Ceci dit, dans les interactions sociales 'transactionnelles', nous sommes souvent à la recherche du deal déniché ou à l'affut du délit d'initié. Nous sommes, à tort et à travers, tentés par le déséquilibre notoire de l'échange transactionnel, en notre faveur. Sommes-nous tellement obsédés par les soi-disant deals et les gains transactionnels? Malheureusement, oui, pour une bonne majorité d'entre nous. Il est judicieux de commencer à se poser des questions ‘quasi-existentielles' dès que nous bénéficions d'un produit gratuit ou dont le prix est au dessous d'une appréciation raisonnable de la valeur du marché (20 à 30%). Je ne fais pas allusion aux pièges des coûts cachés (logistique, maintenance, mauvaise qualité), mais plus aux pièges manipulatoires et intrusifs que je détaillerai plus loin.

Une chose est sure, tôt ou tard, vous n'aurez que ce que vous avez payé ! Quand nous profitons d'un service ou d'un produit gratuit, quasi gratuit, ou dont le prix est loin du prix du marché, nous nous mettons très souvent dans la posture du produit à exploiter ou à vendre. Plusieurs cas le prouvent malheureusement si bien ! Prenons un exemple concret : Des applications, type True Caller, vous proposent un accès inconditionnel et gratuit à une identification des numéros de toute personne que vous pouvez chercher, ou à l'inverse, elle vous donne le nom de la personne qui détient un numéro donné. Le fonctionnement de cette application est simple. Dès son installation, elle télécharge immédiatement votre répertoire et le met dans sa base de données globale sans que vous le compreniez ou le sentiez. Cette action permet à l'application d'alimenter continuellement ses bases de données par des informations à jour et fiables. Personne ne peut imaginer ce que cette application peut faire avec nos données personnelles. Est ce que qu'elles seront vendues, analysées, extrapolées? Seul le futur nous dira plus sur les intentions et le modèle économique de ce type d'applications!

Cet exemple n'est pas un cas isolé mais il s'agit bien d'une tendance barbare d'intrusion dans la vie privée de milliards de gens pour monétiser leurs données personnelles. GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) ont des pratiques d'intrusion certainement moins agressives que True Caller mais elles ont des méthodes plus subtiles: Marketing ciblé, Analytics / Datamining, Manipulation des émotions en ligne, …. La facette apparemment philanthropique des services gratuits ou freemium ne fait que cacher des services très loin de l'éthique telle que nous la concevons.

Au delà des pratiques digitales perverses décrites précédemment, le phénomène de la ‘gratuité' n'est pas nouveau et a une dimension psychologique manipulatoire. Le psychologue social américain, Robert Cialdini, a analysé les armes de la manipulation dans plusieurs travaux de recherche et dans des expériences sociales très intrigantes depuis les années 80. Parmi ces armes figure la réciprocité et les échanges inéquitables. A la réception d'un service ou d'un produit gratuit, nous nous mettons dans une situation où nous sommes l'obligé de quelqu'un. Dans ce cas, et selon Cialdini (dans son livre, Influence & Manipulation, Edition First Editions):
« Nous chercherons alors à en finir avec cette situation qui nous pèse … nous sommes conditionnés à nous sentir mal à l'aise en position d'obligé … C'est pourquoi, nous sommes entrainés depuis l'école à étouffer psychologiquement sous le poids de la reconnaissance. Ne serait-ce que pour cela, nous sommes donc prêts à accorder un avantage disproportionné à celui que nous avons reçu, simplement pour nous délivrer du fardeau de la dette »

Pour conclure, mes réflexions ne sont pas sensées vous dissuader d'utiliser des services gratuits ou de ne plus accepter des cadeaux de vos partenaires ou de vos amis. Mon objectif n'est pas de vous pousser au paranoïa par rapport à tout ce qui vous entour à commencer par la lecture de mon présent article qui est offert gratuitement J. Mon intention est plutôt de vous permettre de comprendre les enjeux de vos actions et de vos attitudes vis à vis d'éventuelles manipulations ou exploitations non éthiques qui se cachent derrière des services dont le prix est très bas ou gratuit. Ces derniers interpellent notre appétit pour le gain facile. Dans un contexte transactionnel, tout déséquilibre court termiste entre ce que vous obtenez et ce que vous payez vous rattrapera tôt ou tard. A vous de juger et jauger les risques de ce déséquilibre et les intentions authentiques ou pas de vos interlocuteurs!

Par Farid Yandouz



Notez


Avertissement : Responsabilité de l'auteur

Les opinions exprimés dans cet article n'engage que l'auteur et ne représentent pas nécessairement sinon en aucun cas des positions de la rédaction du le212.info.


loading...

Inscription à la newsletter

Recherche






Booking.com