Les trésors caches de l'Aloe vera




Aloe vera, c’est le pansement par excellence, mais vous dit-on que ce qu’il fait sur votre peau, il le fait aussi à l’intérieur de votre corps ?

Comment est-ce possible ? Grâce à certains de ses composants que l'on ne trouve que là, cachés au milieu de cette plante aux allures inquiétantes.

L’Avera contient des vitamines A, B, C et E, des sels minéraux (dont le calcium, le phosphore, le potassium le magnésium et le zinc), des acides aminés, des fibres, des enzymes, des saponines, des antioxydants...
 
Les scientifiques du monde entier ont cherché à isoler tant les résultats obtenus par l'application du jus d'Aloe vera sur une simple coupure sont étonnants. Ce sont les sucres complexes que contient la plante qui en font un être à part dans la règne végétal.

Des nutriments que l'on trouve seulement dans l'Aloe Vera
Un de ces sucres complexes a pour nom l’acémannane, on ne le trouve que dans l'Aloe Vera. Il forme en fait la base de tous nos tissus conjonctifs dont les vaisseaux sanguins, le cartilage, la peau, les tendons, les articulations et les os. L’acémannane est en outre un stimulant des différents outils dont dispose le système immunitaire : macrophages, lymphocytes NK, monocytes, cellules B, anticorps, cellules T...  Il accroît leur nombre et facilite la phagocytose , c’est-à-dire l’absorption des protéines étrangères (comme par exemple les particules virales) par le macrophage.
 
Absorbé par l’intestin, l’acémannane est ensuite redistribué à toutes les cellules de l’organisme. De cette façon, il stimule et renforce le système digestif, mais aussi tout le système immunitaire, étroitement lié à l’absorption de nos aliments
En plus, toutes les molécules d’acémannane ne sont pas assimilées par l’intestin, mais elles tiennent lieu de rempart aux cellules de la paroi intestinale.
Ainsi, prendre de l’Aloe vera permet de limiter l’absorption de substances indésirables et rétablit l'intégrité de la muqueuse  intestinale. La flore intestinale retrouve son équilibre et le péristaltisme de l’intestin, le mouvement musculaire du système digestif, s'améliore. Nettoyé et stimulé, votre intestin se retrouve régénéré et les protéines allergènes évacuées.

L'autre trésor de l’Aloe vera
Il n’y a pas que l’acémannane dans l’Aloe vera ! On y trouve aussi tout un tas d’autres éléments aux vertus régénératrices qui ne se rencontrent qu'au coeur 
- L’aloetine, un germicide à large spectre
- L’aloelucine, qui active la régénérescence cellulaire et accélère la guérison des ulcères
- L’aloemicine, un anti-tumoral dont les propriétés sont encore à l’étude,
- L’isobarbaloïne, un analgésique et un antibiotique

En plus de toutes ces substances dont l'Aloe est le détenteur exclusif, l'analyse de la plante fait apparaître un autre trésor : la gibbérelline.

Il s'agit, d'après les études, d'un anti-inflammatoire naturel, d'un antirhumatismal et d'un cicatrisant. 

Mais ce qui a le plus attiré jusqu'ici l'attention des chercheurs, c'est qu'il s'agit d'une phyto-hormone qui, si on l'injecte à n'importe quel autre végétal, accélère dans des proportions étonnantes sa croissance, sa germination et sa fructification. C'est un stimulant des cellules qui pourrait peut-être expliquer pourquoi l'Aloe vera est capable de provoquer si vite la création de tissus de réparation chez l'être humain. Il serait également dommage d’oublier la présence de molécules rares appelées chromones .

Grâce à elles, l’Aloe vera contribue à l’abaissement des pics glycémiques par un accroissement de la sensibilité à l’insuline, ce qui n’est pas négligeable si vous êtes diabétique.

Pour savoir plus : L'Aloe vera cicatrise les tissus et les organes
Source : http://www.alternativesante.fr/cicatrisation/l-alo...


        




Notez




Dans le même sujet sur le Web 


loading...

Booking.com

Inscription à la newsletter

Recherche