Booking.com


Santé et Bien Etre

Les zones bleues où l’on vit presque sans cancer, sans arthrose, sans hypertension et sans dépression






Ces zones ont été baptisées « zones bleues » par le scientifique américain Dan Buettner, célèbre par ses études sur ces populations. 

Dans ces zones bleues où l’on vit plus longtemps, les maladies graves comme le cancer, l’arthrose, l’hypertension et la dépression sont rares.
  • Sur l’île d’Ikaria, aussi baptisée « l’île où les gens oublient de mourir », l’accent est mis sur le lait de chèvre, les cornilles (ou pois à vache, une sorte de haricot), les légumes sauvages, le miel, la féta, le citron, la sauge, la marjolaine, utilisée dans le thé quotidien. 
     
  • En Sardaigne, c’est le lait de brebis, le fenouil, les fèves, les amandes, les tomates, l’orge, le thé au chardon et le vin de grenache, très riche en polyphénols. 
     
  • À Okinawa, au Japon, on a « l’habitude de manger un aliment venu de la terre et un aliment venu de la mer chaque jour ». Les centenaires se nourrissent de margose (une sorte de courge), de tofu, d’ail, de riz complet, de thé vert, de champignons shiitake et de poisson sauvage. Par ailleurs, ils consomment beaucoup d’infusions aux plantes médicinales. 
     
  • À Loma Linda, en Californie, une communauté de protestants fondamentalistes a révélé une longévité exceptionnelle. Ils suivent un régime « biblique », à base d’avocat, de saumon, de noix, de haricots, de pain complet et de lait de soja. Et seulement de l’eau. Jamais un gramme de sucre raffiné ni de soda. Certains mangent également un peu de viande. 
     
Et c’est en étudiant les points communs entre ces populations, leur régime alimentaire, leur mode de vie, que l’on peut déterminer comment vivre mieux et plus longtemps, selon Dan Buettner. 

Une révolution est en cours dans la Silicon Valley, aux États-Unis

Mais ces zones traditionnelles ne sont pas notre seule source d’information sur les moyens d’augmenter la longévité. 

Dans la Silicon Valley, en Californie, la plupart des fondateurs de start-up sont impliqués aujourd’hui dans des recherches accélérées pour découvrir le secret de la longévité. 

Selon eux, c’est un mélange de biotechnologie, d’intelligence artificielle, d’ingénierie génétique et d’informatique qui va permettre d’allonger radicalement la durée de vie de l’homme. 

Et de fait, les recherches en génétique progressent rapidement. 

Mais les généticiens tiennent aujourd’hui plusieurs pistes pour lutter contre ce phénomène. 

Jean-Marc Dupuis   
 
Source (www.santenatureinnovation.com          ) et de mentionner en bas de chacun de nos messages : 
 
« Cet article vous a plu ? Vous pouvez recevoir régulièrement les lettres de Santé Nature Innovation. C'est gratuit. Cliquez ici pour vous inscrire : http://www.santenatureinnovation.com/newsletter-gratuite/           » 




Notez



Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info




Inscription à la newsletter

Recherche