Maroc divorce à l'amiable : De 1.860 en 2004 à 17.351 en 2015


La tendance à la hausse s’est confirmée d’année en année depuis l’entrée en vigueur du code de la famille en février 2004.



Le divorce par consentement mutuel a le vent en poupe.

Le divorce à l’amiable est basé sur une convention signée par les époux qui se séparent. Il est ensuite visé par la justice pour s’assurer notamment que l’acte de divorce ne porte pas at- teinte à l’ordre public et aux intérêts supérieurs des enfants.

Un record a été établi en 2015 où les séparations par consentement mutuel ont dépassé pour la première fois la barre des 15.000 cas.

Ce type de procédure a constitué 67% des divorces comptabilisés par le ministère de la Justice.


Notez




Inscription à la newsletter

Recherche






Booking.com