Nasser Zefzafi : La sardine à 7 DH ou on casse tout




 

c’est une vidéo de défi qu’il a lancée, où il menace de conduire un mouvement de protestation pour investir le port si le prix de la sardine en venait à dépasser 7 dirhams le kilo pendant le Ramadan.

Soit, c’est louable de vouloir sauvegarder le pouvoir d’achat des citoyens face à la hausse des prix que connaît le mois sacré partout au Maroc. 

Si Zefzafi veut mener une action de ce genre, il doit s’attaquer à la racine du mal, qui se situe au niveau des mareyeurs ou autres intermédiaires et commerçants grossistes, ou encore des détaillants qui  profitent de marges conséquentes avant d’exposer ce poisson très prisé sur les étals. L’économie marocaine n’est pas dirigiste, ni à planification centralisée. C’est peut être le rêve de cet activiste



Notez




Inscription à la newsletter

Recherche






Booking.com