Ne pas ressortir du placard le slip ou le short de bain de l'année précédente sans réfléchir?




«Le marché du short de bain est en pleine explosion.Il y a pléthore de nouvelles marques qui se lancent sur ce créneau et toutes réalisent des scores formidables.»

Elles s'appellent Gili's, Coast Society, Monsieur Madone ou 35 Degrés, ne sont pas forcément nées au bord de l'eau ni sous le soleil, mais viennent s'ajouter aux labels Robinson les Bains et Orlebar Brown qui grappillaient déjà, depuis 2007, des parts de marché au leader Vilebrequin régnant en grand spécialiste depuis quarante-cinq ans.


Les goûts et les habitudes ont changé. Les hommes s'intéressent un peu plus à la mode, ils se montrent plus soucieux de leur apparence et consomment selon toutes les études récentes davantage en habillement.

Ainsi ont-ils peut-être fini par perdre ce vieux réflexe de ressortir du placard le slip ou le short de bain de l'année précédente sans réfléchir?

Chez Vilebrequin , une nouvelle équipe de stylistes a été recrutée l'an passé, et a commencé à introduire dans la collection de cette saison des motifs plus subtils et recherchés. Notamment des dessins d'ikat ou de moucharabieh suivant une inspiration venue d'Afrique du Nord, de pied-de-poule et d'imprimés en all-over discrètement composés de petites sardines ou de tortues qui sont un «classique» maison.

En revanche, la qualité n'a pas changé, c'est même une priorité : «Améliorer le produit toujours et encore afin que la marque demeure le référent», explique Roland Herlory, qui met en avant des compositions inédites «séchant trois fois plus vite que l'été passé», et aussi des «impressions comme aucun de nos concurrents.»

Lire plus : Cet été, le short fait le show
Source : http://www.lefigaro.fr/mode-homme/2016/06/29/30007...


        




Notez




Dans le même sujet sur le Web 


loading...

Booking.com

Inscription à la newsletter

Recherche