Waza, la startup qui veut révolutionner l’enseignement !

France : L’élève-ingénieur marocain Salim Ghazimi remporte (encore) un concours avec sa start-up ..




Salim Ghazimi est habitué aux distinctions. Après avoir remporté 3 prix pour son gant intelligent, le jeune élève-ingénieur de 23 ans vient de remporter un autre prix avec sa start-up dédiée à la mise en relations des compétences de l'enseignement supérieur avec les entreprises. Mais dans un projet plus ambitieux, sa start-up envisage de révolutionner l'enseignement supérieur. Et il y a de quoi suivre de (très) près, ce jeune Marocain débordant d'énergie et d'ambitions

...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/44510/france-l-eleve-ingenieur-marocain-salim-ghazimi.html
Salim Ghazimi est habitué aux distinctions. Après avoir remporté 3 prix pour son gant intelligent, le jeune élève-ingénieur de 23 ans vient de remporter un autre prix avec sa start-up dédiée à la mise en relations des compétences de l'enseignement supérieur avec les entreprises. Mais dans un projet plus ambitieux, sa start-up envisage de révolutionner l'enseignement supérieur. Et il y a de quoi suivre de (très) près, ce jeune Marocain débordant d'énergie et d'ambitions

...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/44510/france-l-eleve-ingenieur-marocain-salim-ghazimi.html
Salim Ghazimi est habitué aux distinctions. Après avoir remporté 3 prix pour son gant intelligent, le jeune élève-ingénieur de 23 ans vient de remporter un autre prix avec sa start-up dédiée à la mise en relations des compétences de l'enseignement supérieur avec les entreprises. Mais dans un projet plus ambitieux, sa start-up envisage de révolutionner l'enseignement supérieur. Et il y a de quoi suivre de (très) près, ce jeune Marocain débordant d'énergie et d'ambitions

...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/44510/france-l-eleve-ingenieur-marocain-salim-ghazimi.html
Salim Ghazimi est habitué aux distinctions. Après avoir remporté 3 prix pour son gant intelligent, le jeune élève-ingénieur de 23 ans vient de remporter un autre prix avec sa start-up dédiée à la mise en relations des compétences de l'enseignement supérieur avec les entreprises. Mais dans un projet plus ambitieux, sa start-up envisage de révolutionner l'enseignement supérieur. Et il y a de quoi suivre de (très) près, ce jeune Marocain débordant d'énergie et d'ambitions

...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/44510/france-l-eleve-ingenieur-marocain-salim-ghazimi.html
Salim Ghazimi est habitué aux distinctions. Après avoir remporté 3 prix pour son gant intelligent, le jeune élève-ingénieur de 23 ans vient de remporter un autre prix avec sa start-up dédiée à la mise en relations des compétences de l'enseignement supérieur avec les entreprises. Mais dans un projet plus ambitieux, sa start-up envisage de révolutionner l'enseignement supérieur. Et il y a de quoi suivre de (très) près, ce jeune Marocain débordant d'énergie et d'ambitions

...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/44510/france-l-eleve-ingenieur-marocain-salim-ghazimi.html
Salim Ghazimi est habitué aux distinctions. Après avoir remporté 3 prix pour son gant intelligent, le jeune élève-ingénieur de 23 ans vient de remporter un autre prix avec sa start-up dédiée à la mise en relations des compétences de l'enseignement supérieur avec les entreprises.
Mais dans un projet plus ambitieux, sa start-up envisage de révolutionner l'enseignement supérieur.
Et il y a de quoi suivre de (très) près, ce jeune Marocain débordant d'énergie et d'ambitions !
« Les derniers seront les premiers», a-t-on pour habitude de dire. Il a été le 20ème candidat à passer pour présenter en 5 minutes chrono sa start-up et convaincre de la viabilité de son business plan.  C’est finalement l’élève ingénieur marocain de 23 ans qui aura séduit le jury du Point qui lui a décerné le prix « Les Défricheurs » avec sa start-up Waza dans le cadre du Start-up Challenge.
Waza, une entreprise qui crée des liens…
Sa start-up Waza (« compétence » en japonais) a pour but de créer des liens et pas n’importe lesquelles. « Mon père est enseignant-chercheur au Maroc. J'ai grandi à l'université et j'ai vu qu'à la fin de sa carrière, il faisait plus de formalités administratives que de recherches de financements et de partenaires. Quand je suis arrivé en France pour mes études d'ingénieur, j'ai constaté que le problème n'était pas seulement marocain, mais concernait toutes les universités ! Mes pa
« Les derniers seront les premiers», a-t-on pour habitude de dire. Il a été le 20ème candidat à passer pour présenter en 5 minutes chrono sa start-up et convaincre de la viabilité de son business plan. 
C’est finalement l’élève ingénieur marocain de 23 ans qui aura séduit le jury du Point qui lui a décerné le prix « Les Défricheurs » avec sa start-up Waza dans le cadre du Start-up Challenge.
Sa start-up Waza (« compétence » en japonais) a pour but de créer des liens et pas n’importe lesquelles.

Lire la suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/44510/france-l-eleve-ingenieur-marocain-salim-ghazimi.html
Salim Ghazimi est habitué aux distinctions. Après avoir remporté 3 prix pour son gant intelligent, le jeune élève-ingénieur de 23 ans vient de remporter un autre prix avec sa start-up dédiée à la mise en relations des compétences de l'enseignement supérieur avec les entreprises. Mais dans un projet plus ambitieux, sa start-up envisage de révolutionner l'enseignement supérieur. Et il y a de quoi suivre de (très) près, ce jeune Marocain débordant d'énergie et d'ambitions !

...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/44510/france-l-eleve-ingenieur-marocain-salim-ghazimi.html
Salim Ghazimi est habitué aux distinctions. Après avoir remporté 3 prix pour son gant intelligent, le jeune élève-ingénieur de 23 ans vient de remporter un autre prix avec sa start-up dédiée à la mise en relations des compétences de l'enseignement supérieur avec les entreprises. Mais dans un projet plus ambitieux, sa start-up envisage de révolutionner l'enseignement supérieur. Et il y a de quoi suivre de (très) près, ce jeune Marocain débordant d'énergie et d'ambitions

...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/44510/france-l-eleve-ingenieur-marocain-salim-ghazimi.html
Salim Ghazimi est habitué aux distinctions. Après avoir remporté 3 prix pour son gant intelligent, le jeune élève-ingénieur de 23 ans vient de remporter un autre prix avec sa start-up dédiée à la mise en relations des compétences de l'enseignement supérieur avec les entreprises. Mais dans un projet plus ambitieux, sa start-up envisage de révolutionner l'enseignement supérieur. Et il y a de quoi suivre de (très) près, ce jeune Marocain débordant d'énergie et d'ambitions !

...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/44510/france-l-eleve-ingenieur-marocain-salim-ghazimi.html
France : L’élève-ingénieur marocain Salim Ghazimi remporte (encore) un concours avec sa start-up

...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/44510/france-l-eleve-ingenieur-marocain-salim-ghazimi.html
France : L’élève-ingénieur marocain Salim Ghazimi remporte (encore) un concours avec sa start-up

...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/44510/france-l-eleve-ingenieur-marocain-salim-ghazimi.html




        

Notez




Dans le même sujet sur le Web 


loading...

Booking.com


Inscription à la newsletter

Recherche