Menu


Santé et Bien Etre

5 moyens simples de réduire la rétention d’eau





Dans la plupart des cas, la rétention d’eau n’est pas un problème grave. Appelée « œdème » en langage médical, elle est provoquée par la grossesse, les règles ou les longues périodes immobiles, comme les voyages en avion long-courrier. 

Si vous randonnez en montagne par temps chaud, vous constaterez que vos doigts grossissent pendant la descente. On appelle ça le « signe du bracelet de montre » car votre montre, habituellement bien ajustée, se retrouve encastrée dans la peau du poignet, qui a gonflé, et laisse une empreinte profonde ! 

Ce n’est pas très joli. Mais ça passe. Et on ne connaît pas vraiment la cause. 

Il n’y a que les cas de gonflements importants et soudains qui doivent inquiéter : cela peut être causé par une insuffisance rénale ou cardiaque. Rendez-vous tout de suite chez un médecin. 

Néanmoins, personne n’est jamais content de voir ses mains, ses chevilles, ses pieds ou ses jambes enfler, de ne plus pouvoir enfiler ses chaussures ou mettre une bague tant les doigts sont boudinés. 

En ces jours de forte chaleur, où les efforts physiques sont pénibles, nous sommes nombreux à chercher des moyens simples de lutter contre la rétention d’eau. 

Le problème est que les recherches scientifiques sont lacunaires dans ce domaine. 
1) La difficile question du sel
Le sel de table (chlorure de sodium) devrait en principe favoriser la rétention d’eau. 

En effet, dès que la concentration de sel augmente dans notre corps, nous avons soif car nous cherchons à diluer ce sel avec de l’eau, pour retrouver une concentration normale en sodium. 

Néanmoins, si vous prenez une personne normale et que vous lui faites manger des choses très salées, puis beaucoup boire, elle ne va pas du tout se mettre à gonfler !! 

Le corps étant bien fait, elle va tout simplement aller… aux toilettes, et éliminer l’excès de sodium et d’eau par les urines ! 

Une étude sur les hommes en bonne santé a confirmé cette observation élémentaire. [1] 

En revanche, il semblerait que les femmes qui font de la rétention d’eau en période prémenstruelle verraient leurs symptômes diminuer en consommant moins de sel. [2] 

On cherchera donc dans ce cas à limiter la consommation de sel. Et attention : ce n’est pas la salière ni le sel que vous saupoudrez sur vos plats qui est la principale source de sel. 

La plus grande partie se cache dans les plats préparés, salés ou sucrés, dans les sauces et le pain. 

2) Essayez la vitamine B6 et le potassium
C’est un peu la même chose avec la vitamine B6 et le potassium. Une étude a montré que cette vitamine réduit la rétention d’eau chez les femmes souffrant de syndrome prémenstruel. [3] Quant au potassium, il augmente les volumes d’urine. [4] 

Les aliments riches en vitamine B6 sont les pommes de terre, les bananes, les noix et la viande. 

Les pommes de terre en robe des champs, les bananes, les avocats et les tomates sont riches en potassium. 

Je recommande de toute façon de remplacer votre sel de table « chlorure de sodium » par du sel de table « chlorure de potassium ». En effet, sodium et potassium fonctionnent ensemble et, dans le monde moderne, nous avons tendance à prendre trop du premier et pas assez du second. 
3) Mangez du pissenlit
Vous connaissez l’étymologie du mot pissenlit : pisse-en-lit. 

Ce n’est pas une blague. Le pissenlit est diurétique, c’est-à-dire qu’il évacue les fluides du corps, et donne envie d’uriner. 

Dans une étude, 17 volontaires ont pris 3 doses d’extrait de feuilles de pissenlit, sur 24 heures. Ils ont constaté une forte hausse de leurs volumes d’urine. [5] 

Il existe de nombreuses autres plantes à l’effet diurétique : le fenouil, le sureau, la piloselle, la busserole, l’aunée, la prêle, l’hibiscus et la callune. 

Vous en faites des tisanes : bien sûr, vous avez l’impression que cela vous fait boire, et que vous allez gonfler encore plus. Mais ces tisanes font uriner des volumes supérieurs, et permettent d’évacuer les fluides en trop. 
4) Evitez les céréales et sucres raffinés
Lorsque vous mangez du sucre et des céréales raffinées, votre taux de glucose sanguin monte, ainsi que votre insuline. 

Des niveaux élevés d’insuline augmentent la rétention de sodium dans le corps en augmentant la réabsorption au niveau des reins. [6] 

Cela conduit votre corps à accumuler de l’eau. 

Évitez donc les produits à base de farine blanche et de sucre blanc. 
5) Les massages
Il y a deux façons de faire des massages pour faire circuler l’eau et réduire l’œdème. 

La première est de se faire masser par une personne, en particulier un kinésithérapeute, qui fera un massage lymphatique activant la circulation de la lymphe. 

L’efficacité, et le plaisir, des massages de jambes sera beaucoup plus fort si vous utilisez en abondance une huile d’amande douce chaude, dans laquelle vous aurez mis quelques gouttes d’huile essentielle d’arnica, de cyprès, de menthe poivrée, d’immortelle (hélichryse italienne), de lentisque pistachier, de genévrier, de laurier noble et de citron. 

Mais il y a un autre moyen, tout simple et à vrai dire au moins aussi efficace, de faire circuler l’eau dans votre corps : c’est le massage naturel que provoquent vos muscles lorsqu’ils se contractent et se détendent, quand vous bougez. 

Mettre les jambes en l’air peut aussi aider. La nuit, surélever les pieds du lit qui sont du côté de vos pieds. À noter que cette dernière mesure vous aidera à combattre l’insuffisance veineuse et les varices. 



Jean-Marc Dupuis 

Jean-Marc Dupuis 
 
 
Néo-nutrition est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).     
Pour toute question, rendez-vous ici




Notez

Lu 103 fois

Suivez-nous sur Twitter.
Rejoignez-nous sur Facebook.
Inscrivez-vous à la newsletter.
Rejoignez-nous sur instagram.
  •  


Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info


Inscription à la newsletter

Recherche