Alerte Climat : le pire scénario semble le plus probable selon une nouvelle étude


"Si les émissions (de CO2) suivent un scénario habituel, il y a 93% de chances pour que le réchauffement climatique dépasse les 4 degrés Celsius d'ici à la fin de ce siècle", se rapprochant de 5°C. Telle est la conclusion alarmante d'une nouvelle étude statistique réalisée par deux chercheurs Patrick Brown et Ken Caldeira de la Carnegie Institution for Science à Standford en Californie (Etats-Unis) publiée par Nature.



Une nouvelle analyse des modèles climatiques montre que le réchauffement climatique le plus probable pourrait être encore pire que ce que le GIEC avait prévu.

 "Il existe une quarantaine de modèles climatiques mondiaux qui projettent tous différents niveaux de réchauffement climatique pour un changement donné des concentrations de gaz à effet de serre, explique ainsi Patrick Brown co-auteur de l'étude, principalement parce qu'il n'y a pas de consensus sur la meilleure façon de modéliser certains aspects du système climatique". 

Le plus pessimiste des scénarios, simulé par les modèles dans le 5e rapport du GIEC est appelé RCP (représentative concentration pathway) 8,5. Il correspond à la prolongation des émissions de CO2 actuelles et projette de 2081 à 2100 une fourchette d'augmentation de température possible entre + 2,6°C et + 4,8°C par rapport aux niveaux pré-industriels (1860).
 
Selon Hervé Le Treut " : Depuis quelques années, les médias, les décideurs, les ONG, ont tendance à répéter à l’envi que si on ne fait rien en matière de baisse des émissions de CO2 on aura 3°C de réchauffement, une moyenne de la fourchette donnée par le GIEC, poursuit Hervé Le Treut. Mais ce n’est pas fondé !  La communauté scientifique n’a aucune raison de penser, à ce stade, que la moyenne des modèles soit la meilleure valeur à prendre en compte." 

Source : https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environneme...



        

Lu 83 fois



Dans le même sujet sur le Web 


loading...