Menu


Santé et Bien Etre

CANCER : Obésité et réponse favorable à l'immunothérapie, un nouveau paradoxe ?





Un IMC élevé peut, dans certaines situations cliniques rares, apporter un bénéfice. C'est ce qu'on appelle « un paradoxe de l'obésité » : cette étude de l’Université Flinders (Australie) montre ainsi qu’un surpoids est parfois associé à un gain de survie en cas de cancer. Cette analyse, présentée dans le JAMA Oncology, qui suggère précisément un lien […]

Cet article CANCER : Obésité et réponse favorable à l'immunothérapie, un nouveau paradoxe ? est apparu en premier sur Santé blog.

Un surpoids est parfois associé à un gain de survie en cas de cancer (et d'immunothérapie)

Un IMC élevé peut, dans certaines situations cliniques rares, apporter un bénéfice. C'est ce qu'on appelle « un paradoxe de l'obésité » : cette étude de l’Université Flinders (Australie) montre ainsi qu’un surpoids est parfois associé à un gain de survie en cas de cancer. Cette analyse, présentée dans le JAMA Oncology, qui suggère précisément un lien entre un IMC élevé et une réponse favorable à l'immunothérapie appelle à d'autres recherches sur cet éventuel caractère protecteur de l'IMC élevé contre le cancer.

 

2,8 millions de personnes meurent chaque année dans le monde des suites d'une surcharge pondérale ou d’une obésité (Source OMS). Le surpoids et l'obésité entraînent des effets métaboliques indésirables sur la pression artérielle, le cholestérol, les triglycérides et la résistance à l'insuline. Les risques de maladie coronarienne, d'accident vasculaire cérébral ischémique et de diabète de type 2 augmentent de manière dose-dépendante avec l'augmentation de l'indice de masse corporelle (IMC). Cependant dans certains cas bien particuliers, « l'obésité peut protéger ».

Un résultat surprenant, en contradiction avec les mises en garde sur les risques liés au surpoids et à l’obésité

L’auteur principal, le Dr Ganessan Kichenadasse, chercheur en oncologie médicale au Flinders Center for Innovation in Cancer rappelle qu’un IMC supérieur à la moyenne ou élevé est corrélé à un un risque accru de cancers, de diabète, de maladie cardiovasculaire, cependant il peut dans certains cas, améliorer les chances de survie dans certains cancers. Son équipe a effectué une analyse des différents essais cliniques réalisés sur l'atézolizumab, un traitement d'immunothérapie commun pour le cancer du poumon non à petites cellules. Parmi les 1.434 participants suivis, 49% étaient de poids normal, 34% étaient en surpoids et 7% étaient obèses. L’analyse conclut à une meilleure réponse au traitement, chez les patients à IMC élevé.

 

  • Un IMC élevé et l'obésité peuvent être associés à une réponse favorable à l'immunothérapie : l’équipe du Flinders constate en effet, à travers l’analyse de 4 essais cliniques, que les patients à IMC élevé (>25 kg / m2) bénéficient d’une réduction significative de mortalité avec l'immunothérapie par atezolizumab.

 

« Il s'agit d'un résultat intéressant qui appelle à des recherches supplémentaires portant sur d’autres traitements et d’autres cancers », commente l’auteur principal : « nous devons, en particulier, mener d'autres études sur le lien possible entre l'IMC et l'inflammation associée, ce qui pourrait nous permettre d’identifier les mécanismes sous-jacents à cette réponse paradoxale au traitement du cancer ». De précédentes études ont traité du « paradoxe de l'obésité », un « phénomène » dans lequel l'obésité peut avoir certains effets protecteurs contre la maladie.

Ce phénomène de réponse à l’immunothérapie semble donc -avec cet avantage de survie- constituer un nouveau paradoxe de l'obésité.

Équipe de rédaction Santélog

Cet article CANCER : Obésité et réponse favorable à l'immunothérapie, un nouveau paradoxe ? est apparu en premier sur Santé blog.



Source : https://blog.santelog.com/2020/01/13/cancer-obesit...




Notez

Lu 17 fois

Suivez-nous sur Twitter.
Rejoignez-nous sur Facebook.
Inscrivez-vous à la newsletter.
Rejoignez-nous sur instagram.
  •  


Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info


Inscription à la newsletter

Recherche