CGEM : Mr Boukhriss dit tout sur la loi de finances 2018





Les satisfactions et les déceptions de la CGEM à l’égard de la loi de Finances 2018, les exonérations fiscales, le contrôle fiscal, l'épineux dossier du crédit TVA, dont la montée inquiète les entreprises, le retard de la charte de l'investissement, l’opérationnalisation de la régionalisation avancée, la question lancinante du nouveau modèle de développement économique en chantier…



        

Lu 36 fois



loading...

Dans le même sujet sur le Web 



>/center>

Inscription à la newsletter

Recherche