Menu


Santé et Bien Etre

Café : ne vous privez pas de ce plaisir simple !



Le café reste une boisson controversée.
Parce qu’il excite, énerve, empêche de dormir, accélère le cœur, il est soupçonné de ne pas être bon pour la santé.

On l’accuse de faire fuir le fer, les minéraux, de l’organisme par son effet diurétique (qui donne envie d’uriner).
On se méfie des possibles pesticides, métaux lourds.
On s’inquiète de boire un produit « brûlé », donc cancérigène.




Voici donc ce que doivent savoir tous les buveurs de café.

Le café est extrêmement riche en antioxydants, et contient des nutriments essentiels. Le café contient des vitamines B, du manganèse, du potassium, du magnésium et du phosphore.
 

Certes ! Mais en petites quantités, de l’ordre de 1 à 5 % des besoins journaliers pour une grande tasse de 240 ml.

N’espérez donc pas combler vos besoins en vitamines et minéraux par le café.

En revanche, le café est vraiment exceptionnel par sa teneur en antioxydants.

En fait, il apporte plus d’antioxydants que l’ensemble des fruits et légumes dans le régime alimentaire de la plupart des Occidentaux.

Enfin, le café contient de l’acrylamide, une catégorie de composés cancérigènes.

Mais il n’y a aucun élément qui montre que les petites quantités d’acrylamide présentes dans le café soient nocives.

Au contraire, toutes les études sur l’état de santé général des buveurs de café montrent qu’il réduit le risque de maladies graves.
 
Le café réduit le risque de maladies graves

En effet, les analyses d’essais cliniques ont montré qu’une consommation raisonnable de café :
réduisait le risque cardiovasculaire ;
diminuait celui d’AVC et d’insuffisance cardiaque ;
avait des effets protecteurs contre les maladies de Parkinson et d’Alzheimer ;
faisait baisser fortement le risque de dépression et de suicide.
Les personnes qui boivent quatre tasses de café ou plus par jour ont 53 % de risques en moins de suicider !

Tout cela contribue à faire que les gros buveurs de café vivent mieux et plus longtemps que les autres.

À 4 ou 5 tasses par jour, les personnes de 50 à 71 ans ont 15 % de chances en moins de mourir sur une période de 12 ans.

Évitez de trop sucrer votre café

Pour maximiser les bienfaits pour la santé du café, il est important de ne pas ajouter trop de sucre, et d’en faire un prétexte pour manger du chocolat, un biscuit et fumer une cigarette.

Devez-vous boire du café ?

Si vous ne buvez pas de café, ne vous forcez pas à le faire. Il y a suffisamment d’inconvénients pour que ce ne soit, en aucun cas, une obligation.

Si vous êtes enceinte et si vous souffrez d’anxiété, d’insomnie ou d’hypertension, réduisez ou supprimez totalement votre consommation de café.

Les bienfaits en termes de réduction de risque des maladies graves ne compenseront pas les gros inconvénients du surcroît d’anxiété et d’insomnie provoqués par le café.

En revanche, si vous appréciez le café et que vous le supportez bien, n’ayez aucun scrupule à continuer d’en boire, car ses bienfaits dépassent largement ses petits inconvénients.

Comme les œufs, le café est l’exemple typique de ces produits traditionnels diabolisés par une certaine médecine « moderne », dans les années 1970-1980, dont on s’aperçoit aujourd’hui qu’ils ont toute leur place dans une alimentation quotidienne bonne pour la santé.

Jean-Marc Dupuis  de SNI
La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici.  

SNI Éditions, CS 70074, 59963 Croix Cedex, FRANCE 




Notez

Lu 78 fois

Suivez-nous sur Twitter.
Rejoignez-nous sur Facebook.
Inscrivez-vous à la newsletter.
Rejoignez-nous sur instagram.
  •  


Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info


Inscription à la newsletter

Recherche