Menu


Santé et Bien Etre

Comment le stress affecte votre intestin



La réponse au stress provoque de nombreux effets néfastes dans vos intestins, notamment :

La diminution de l'absorption des nutriments
La diminution de l'oxygénation des intestins
Jusqu'à quatre fois moins de flux sanguin dans votre système digestif, ce qui entraîne une diminution du métabolisme
Diminution de la production enzymatique dans votre intestin, jusqu'à 20 000 fois !



Mais ce n'est pas tout.

Théoriquement, vous avez deux cerveaux, l'un à l'intérieur de votre crâne et l'autre dans votre intestin. De façon intéressante, ces deux organes sont issus du même type de tissu.

Au cours du développement fœtal, une partie devient le système nerveux central tandis que l'autre est transformée en système nerveux entérique.

Ces deux systèmes sont reliés par le nerf vague, qui est le dixième nerf crânien reliant le tronc cérébral à l'abdomen.

Cet "axe cerveau-intestin" est ce qui relie vos deux cerveaux ensemble, et explique pourquoi vous avez comme des papillons dans votre estomac lorsque vous êtes nerveux, par exemple.

De même, le stress entraîne des altérations de votre connexion cerveau-intestin, qui peuvent contribuer ou causer directement de nombreux troubles gastro-intestinaux, y compris :
  • Les maladies inflammatoires de l'intestin (MII)
  • Le syndrome de l'intestin irritable (SII)
  • Réponses indésirables liées à l'antigène alimentaire (allergies alimentaires)
  • Ulcère peptique
  • Reflux gastro-œsophagien (RGO)
  • Autres maladies gastro-intestinales fonctionnelles
Comme écrit dans l'étude Journal of Physiology and Pharmacology étude du Journal of Physiology and Pharmacology :

"Le stress, qui est défini comme une menace aiguë à l'homéostasie, montre à la fois des effets à court et à long terme sur les fonctions du tractus gastro-intestinal ... Les principaux effets du stress sur la physiologie de l'intestin comprennent :
1. Des altérations de la motilité gastro-intestinale

2. Une augmentation de la perception viscérale

3. Des changements dans la sécrétion gastro-intestinale

4. Des effets négatifs sur la capacité de régénération de la muqueuse gastro-intestinale et du débit sanguin des muqueuses

5. Des effets négatifs sur la microflore intestinale

Les mastocytes (MC) sont des effecteurs importants de l'axe cerveau-intestin qui traduisent les signaux de stress dans la libération d'un large éventail de neurotransmetteurs et de cytokines pro-inflammatoires, ce qui peut affecter profondément la physiologie gastro-intestinale. "

Source : http://french.mercola.com




Notez

Lu 69 fois

Suivez-nous sur Twitter.
Rejoignez-nous sur Facebook.
Inscrivez-vous à la newsletter.
Rejoignez-nous sur instagram.
  •  


Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info


Inscription à la newsletter

Recherche