Dans les établissements de l’AEFE au Maroc, la rentrée prochaine s’annonce d’ores et déjà difficile




Plusieurs postes de titulaires et de conseillers pédagogiques ne seront pas renouvelés. Plusieurs matières telles que les mathématiques, l’histoire-géographie, le français, l’économie-gestion sont touchées. A cela s’ajoutent des décisions en matière salariale que la plupart des enseignants contestent : gel de leur point d’indice, instauration d’un jour de carence.

Une fois n’est pas coutume, des associations de parents d’élèves sont solidaires des revendications enseignantes et appellent à une journée « école morte » ce même jour, en demandant à leurs enfants de ne pas se rendre en cours.



Notez


Lu 26 fois


Inscription à la newsletter

Recherche




Booking.com