Déconcentration administrative , on accélère



Dans ce cadre, le Roi a appelé à prendre les mesures nécessaires dans les plus brefs délais pour transférer un premier groupe de compétences et de moyens du Centre vers les services déconcentrés, et transcender les prétextes non justifiés de certaines administrations centrales à ce sujet.



le Chef du gouvernement et le ministre de l’Intérieur ont présenté devant le Roi un exposé sur les orientations générales de la politique de l’Etat dans le domaine de la déconcentration administrative.

Cette politique définit les principes et les nouvelles règles qui président aux rapports entre les différentes composantes de l’administration centrale et décentralisée, afin de garantir une gestion efficace et assurer la cohérence entre les politiques publiques au niveau territorial.

A cette fin, la politique de l’Etat dans le domaine de la déconcentration s’appuie sur quatre axes principaux :

- Premièrement: Faire de la région le support territorial adéquat pour cette politique et du Wali de la région le représentant de l’autorité centrale au niveau de la région pour animer l’action des services déconcentrés des départements ministériels, garantir la coordination, la complémentarité, le suivi et la mise en œuvre des projets publics programmés au niveau de la région.

- Deuxièmement: Promouvoir les services déconcentrés en tant qu’interlocuteur essentiel au niveau local, en conférant à leurs représentants dans la région les pouvoirs décisionnels nécessaires.

- Troisièmement: Accompagner la régionalisation avancée avec une série de mesures visant notamment à soutenir les collectivités territoriales et renforcer leurs capacités, appuyer le partenariat et la contractualisation avec les différents acteurs régionaux, ainsi que le suivi de l’exécution des projets structurants au niveau régional.

- Quatrièmement: Consacrer les règles de la bonne gouvernance dans la conduite du processus de déconcentration administrative à travers la mise en place de plans de référence en matière de détermination des compétences et des moyens qui seront transférés aux services déconcentrés des départements ministériels et les obligations qui en découlent, ainsi que la mise en place de mécanismes de pilotage, de coordination, de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre de ce chantier structurant.
 

Dans ce cadre, le Roi a appelé à prendre les mesures nécessaires dans les plus brefs délais pour transférer un premier groupe de compétences et de moyens du Centre vers les services déconcentrés, et transcender les prétextes non justifiés de certaines administrations centrales à ce sujet.

Déconcentration administrative , on accélère




        

Lu 66 fois



loading...

Dans le même sujet sur le Web 



>/center>

Inscription à la newsletter

Recherche