Déjà des dizaines de millions de voitures « espionnées »




À chaque information inquiétante sur la pollution, le CO2, les métaux lourds, nous culpabilisons : « Il faut que j’arrête la voiture ! » 

Mais la voiture est si pratique, si facile… Et l’intérêt individuel l’emporte sur l’intérêt collectif. Nous replongeons avant même d’avoir essayé le vélo, la marche, les transports en commun. 

Bien sûr, c’est aussi notre intérêt individuel que de laisser la voiture au garage : en marchant, en faisant du vélo, nous nous aérons, nous diminuons notre risque d’être touché par l’obésité, les maladies cardiaques, la dépression, l’arthrose, le diabète, un cancer… 

Mais là encore, comme c’est dur de faire un sacrifice aujourd’hui pour un bienfait qui ne viendra que demain ! 

C’est pourquoi le nombre de voitures continue à augmenter, ainsi que la pollution, les embouteillages, le saccage des paysages, le bruit. 

Mais les choses bougent ! 

Je vous donne un argument nouveau contre la voiture. 

Si vous en êtes convaincu, faites circuler l’information ! Cela peut devenir le plus gros coup de boutoir contre la dictature de la bagnole !! 

Votre voiture est piégée

Alors que nous voyons toujours nos voitures comme de simples moteurs posés sur quatre roues nous permettant de nous déplacer, les constructeurs automobiles, eux, ont une tout autre vision. 

Ainsi que l’explique un article incroyable paru le 15 janvier 2018 dans le journal américain Washington Post, 

« les constructeurs automobiles ne se voient plus comme des entreprises qui fabriquent du matériel pour se déplacer, mais comme des entreprises informatiques »

En effet, elles commencent à fonctionner comme Google, Facebook, Apple ou Amazon, qui vivent grâce aux informations privées qu’elles collectent à votre sujet sans que vous vous en rendiez compte (et qui sont revendues, à prix d’or, aux annonceurs, et de plus en plus souvent exploitées par les gouvernements). 

En effet, la plupart des voitures sont désormais équipées de GPS, d’ordinateurs de bord, de capteurs, et transmettent vos informations aux constructeurs grâce à Internet.

Votre sécurité n’est pas leur priorité

Si vous pensez que ces systèmes sont là pour votre sécurité, pour améliorer les performances de votre véhicule, pour le retrouver en cas de vol ou prévenir une panne, revenez sur Terre. 

Grâce aux capteurs présents à bord des voitures modernes, les constructeurs peuvent accumuler des tonnes d’informations privées à votre sujet : non seulement vos trajets et vos horaires, mais également votre vitesse (et dépassements de vitesse…), vos accélérations, vos coups de frein, votre consommation d’essence, les stations de radio que vous écoutez et quand, ainsi que vos musiques préférées. Ils peuvent savoir où vous allez faire vos courses, combien de temps vous y passez, le temps qu’il fait dans votre rue (si les essuie-glaces automatiques se déclenchent), si vous mettez votre ceinture de sécurité, ce que vous faisiez juste avant un accident, et vos variations de poids (enregistrées par les fauteuils) !! 

Si vous êtes commercial, elles peuvent suivre tous les clients à qui vous rendez visite, et reconstituer ainsi votre carnet d’adresses ! 

Déjà des dizaines de millions de voitures « espionnées »

L’article affirme que des dizaines de millions de voitures font déjà cela aux États-Unis. Cela fait partie des mentions en petits caractères cachées dans les longs contrats que l’on vous fait signer lorsque vous achetez une voiture. 

Sans vous en apercevoir, vous les autorisez à récupérer toutes ces données. Et, de toute façon, vous n’avez plus le choix : c’est ça ou rien ! Mais, selon la firme spécialisée en recherche technologique Gartner, en 2020, 98 % des voitures vendues en Europe seront connectées elles aussi, et transmettront des informations. 

Le résultat, c’est que les fabricants automobiles se sont transformés en banques de données alimentées de précieuses informations personnelles, sans que les conducteurs s’en aperçoivent, bien sûr. 

Ce qui a changé tout récemment

Si les ordinateurs de bord existent depuis les années 60, ils servaient autrefois à informer le conducteur d’éventuels problèmes : niveau d’huile, pression des pneus, entretien… Ces données pouvaient éventuellement être utilisées par le garagiste lorsque vous lui apportiez votre voiture. 

Ce qui a changé, c’est que les voitures sont désormais reliées à Internet et transmettent toutes les données en temps réel. Ils savent où vous êtes, et même où vous allez (avant même d’être arrivé) si vous entrez votre destination sur le GPS. 

Bientôt, lorsque les voitures démarreront non plus avec une clé mais avec les empreintes digitales, ils sauront avec certitude qui conduit. 

« La plupart des gens ne réalisent pas combien des habitudes comme l’endroit où ils faisons nos courses ou garons notre voiture pendant la journée peuvent révéler de choses à notre sujet », explique Pam Dixon, directeur du World Privacy Forum, une organisation qui lutte pour la protection de la vie privée. « De nombreuses entreprises privées et agences gouvernementales rêvent d’avoir accès à ces données, qui révèlent nos habitudes les plus intimes. » 

Par exemple, le fait de garer sa voiture deux fois par semaine à proximité d’un centre sportif, de vous repérer dans une station de ski ou à la mer, peut intéresser de nombreux commerçants, hôteliers, restaurateurs, vendeurs ou loueurs de matériel. 

Mais des déplacements réguliers à un centre anticancer peuvent fournir de précieuses informations sur votre état de santé, votre espérance de vie, pour les banques, les assureurs, ou même les agents immobiliers intéressés par votre maison ! 

Les capteurs de votre téléphone de voiture peuvent, bien sûr, enregistrer vos conversations et les transmettre, que votre téléphone soit allumé ou non. 

Ce n’est sans doute pas pratiqué actuellement à grande échelle, mais nul doute que, au nom de la lutte contre le terrorisme, contre la drogue et contre la criminalité, des « exceptions » pourraient être faites, qui s’élargiront bientôt à d’autres « délits » moins graves. 

La Stasi (police secrète en Allemagne de l’Est, qui espionnait tous les citoyens) en avait rêvé, les constructeurs automobiles l’ont fait ! 

En lâchant votre voiture, vous retrouverez donc non seulement la santé, mais aussi… la liberté ! 



 





        

Notez





Dans le même sujet sur le Web 


loading...

Inscription à la newsletter

Recherche






Booking.com