Menu


Santé et Bien Etre

Du chocolat aux enfants : bonne ou mauvaise idée ?



Le chocolat bio (ou pas) peut-il être conseillé dans le cadre d'une alimentation équilibrée pour les enfants ? À partir de quel âge et sous quelle forme ? Suite de notre zoom consacré au chocolat et aux enfants.



Contrairement aux autres friandises, manger du chocolat peut être bon pour la santé de nos enfants ! Mais bien que ce soit un aliment énergétique aux apports nutritionnels intéressants, peut-on en donner à tous les enfants ?

Chocolat pour les enfants : pas en tablette avant deux ans !

Attention, évitez de donner un carré de chocolat même bio à votre bébé durant sa première année car :
  • Les constituants du chocolat ne sont pas adaptés à la digestion du tout-petit.
  • Il convient de ne pas l’habituer précocement au goût du sucre.
  • L’énergie apportée par le chocolat ne doit pas induire une diminution de consommation des aliments essentiels pour l’enfant, tels le lait (500 ml de lait 2e âge par jour au moins jusqu’à 1 an, voire au delà).
  • Le cacao contient de la théobromine et de la caféine, certes en quantité faible (environ 60 mg de caféine pour 30 g de chocolat noir, 15 mg pour 30 g de chocolat au lait), mais qui confèrent au chocolat des propriétés excitantes.
 

Pas de chocolat pour les plus jeunes enfants © images72

La plupart des spécialistes conseille ainsi d’attendre les 2 ans de bébé pour croquer du chocolat et ce, en petite quantité (variable en fonction de son âge, de son poids, de son activité physique…).
Le chocolat n’est certes pas indispensable à la croissance de votre enfant mais il est préférable qu’il en consomme un peu régulièrement, plutôt que de l’en priver, car un jour, il risque de surcompenser.
Le PNNS (Programme National Nutrition Santé) recommande de remplacer les biscuits et viennoiseries, par un morceau de pain (complet, c’est mieux) avec du chocolat en tablette (10 à 20 g) accompagné d’un fruit,  qui permettra à l’enfant (à partir de 5-6 ans) d’être rassasié au goûter sans excès, tout en étant équilibré.

Enfants et chocolat : allergies, caries, obésité : le vrai et le faux

Les consommateurs réguliers de chocolat ne souffrent pas plus de problème de surpoids que les personnes qui en consomment pas ou peu. Comme tout aliment riche en calories, le chocolat ne fait pas grossir s’il est intégré en quantité raisonnable dans une alimentation équilibrée : sa consommation quotidienne pour un enfant ne doit pas excéder 50 g, tous produits chocolatés confondus.
Classé dans les allergènes rares, le chocolat présente peu de risques d’allergie pour l’enfant. Toutefois, ça peut être le cas pour les ingrédients ajoutés au cacao, comme les fruits secs oléagineux (amandes, noisettes, etc.), le lait, la lécithine de soja, la vanilline, etc..
En cas de doute, il convient de vérifier la liste des ingrédients entrant dans la composition du produit, figurant sur l’emballage.
C’est le sucre et non le chocolat en lui-même qui est à l’origine de la formation de caries. D’ailleurs, le cacao a un pouvoir anti-cariogène car il contient trois substances (fluor, tanins, phosphates) qui luttent contre le développement de bactéries buccales liées au sucre.
 

N’oubliez pas le brossage des dents © gulserinak1955

Toutefois le sucre contenu dans le chocolat exige un brossage soigné des dents, d’autant que le chocolat a tendance à se nicher dans le creux des dents !



Source : https://www.consoglobe.com/chocolat-bio-recommande...





Notez

Lu 69 fois

Suivez-nous sur Twitter.
Rejoignez-nous sur Facebook.
Inscrivez-vous à la newsletter.
Rejoignez-nous sur instagram.
  •  


Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info


Inscription à la newsletter

Recherche