Menu


Santé et Bien Etre

Echographie et grossesse : Perdues entre echo simple, Morphologique, 3D, 4D, Doppler ???



De nos jours la plupart des patientes font et refont des échographies au cours de leur grossesse, parfois à chaque visite chez le médecin et vous êtes perdues. Quelle échographie faire, chez qui et surtout n’est ce pas dangereux pour mon bébé ? Explications



Echographie et grossesse : Perdues entre echo simple, Morphologique, 3D, 4D, Doppler ???
Tout d’abord, rassurez vous ce sont juste des sons. L’échographie consiste à récupérer et afficher sur écran l’echo réfléchi d’ondes ultrasonores que l’oreille humaine n’entend pas et donc sans aucun danger pour le bébé même faite plusieurs  fois par jour (seul bémol, ne pas utiliser le doppler en tout début de grossesse). Grace à des technologies innovantes, nous disposons actuellement d’échographes très performants qui nous montrent le fœtus sous tous ses angles.

L’echo classique en 2D montre des structures planes, l’echo 3D permet de visualiser le relief et l’echo 4D intègre le facteur temps pour donner un rendu visuel en relief en temps réel, comme si l’on introduisait une camera en face du bébé. Le 5D n’est qu’un traitement encore plus poussé de l’image pour ceux qui en entendront parler.

L’effet doppler permet d’étudier la vascularisation des tissus et les flux sanguins, comme un radar traque les excès de vitesse.

Maintenant encore faut il savoir utiliser l’appareil. D’ailleurs, des sites internet en Europe et aux USA en ont profité pour développer un aspect commercial ou l’on vous propose des photos et des vidéos de votre fœtus in utero sans aucun caractère médical.
Mais quelle est véritablement l’utilité de ces différentes techniques ?

L’avènement de l’échographie a profondément modifié la gynécologie obstétrique puisqu’elle permet de voir à l’intérieur de l’utérus, faire un diagnostic précoce de grossesse et surtout voir les malformations et les anomalies susceptibles de la compliquer. A tel point que l’échographe est devenu le complément de la main pour le gynéco, comme l’ECG pour le cardiologue, sans lequel il ne pourra guère avancer dans son diagnostic.

Plusieurs choses sont à rechercher lors d’un examen échographique, variable selon l’âge de la grossesse

Au tout début, des le retard de règles, l’echo précoce permet de confirmer la grossesse, son siège intra utérin, son évolutivité mais surtout la date de grossesse dont la mesure à l’echo permet seule de préciser, avec le moins d’erreurs, la date de conception.

L’echo est beaucoup plus fiable que la date des dernières règles, surtout quand on ne sen rappelle pas, quelle est fausse ou que l’ovulation na pas eu au moment attendu. Cette datation de la grossesse est fondamentale pour savoir éviter un dépassement de terme, mais aussi pour pouvoir juger par la suite si la croissance de bébé est correcte ou non. Je suis toujours gêné par la demande d’echo des patientes venant avec des ventres proéminents pour connaitre leur terme.

Comment savoir si un fœtus de 2 kg est normal pour 8 mois, où maigre de 9 mois ou encore gros de 7 mois si l’on n’a pas l’âge exact de la grossesse par une echo précoce avant 14 SA.

Si la femme na pas consulté au début de sa grossesse, il est fondamental  de  faire sa 1ère échographie entre 11 et 13SA+6j  SA, notamment pour dater la grossesse, et vérifier qu’il n’a pas de malformation majeure (tète et ventre bien constitués et fermés, cœur et membres en place..). Elle mesure également la clarté nuchale, soit l’épaisseur des parties molles de la nuque qui rentre dans le calcul de risque de la trisomie 21, mais aussi évocatrice de certaines malformations quand elle est très augmentée.

Le 2ème examen obligatoire doit se faire entre 20 et 25 SA, ou le praticien pratiquera ou prescrira une échographie morphologique à faire par un spécialiste diplômé et formé à l’étude de chacun des organes du fœtus, pour essayer de s’assurer de sa normalité , de rechercher une anomalie et de proposer une éventuelle prise en charge.

Environ 2% des grossesses se compliquent de malformations dont 1% graves. Cette echo peut permettre de découvrir des malformations très grave incompatibles avec la vie ou avec des handicaps sévères et on pourra éventuellement vous proposer d'interrompre médicalement cette grossesse (IMG) ce qui sera moins traumatisant que de voir un bébé non viable mourir à la naissance. Les plus religieux vont dire que l’on n’a pas à décider à la place de Dieu.

Mais quand on voit un bébé sans tète on n’a pas tellement envie de poursuivre cette grossesse. Au Maroc, cette IMG n’est pas encore légale (loi en cours au parlement) sauf quand la vie de la mère est en danger. Il  n’est donc pas obligatoire de découvrir cette malformation avant la naissance mais je pense que les parents aiment être informés avant en cas de problèmes.

Mais même dans les mains les plus expertes certaines malformations peuvent passer inaperçues, non pas forcement parce que l’erreur est humaine mais pour plusieurs raisons. C’est pourquoi les gynécos font souvent une échographie à chaque visite, pour chaque fois vérifier un petit bout de bébé. Mais ca reste à la discrétion des parents qui des fois sont inquiets et veulent revoir le bébé régulièrement, surtout quand elles ne le sentent pas encore bouger. Je plaisante en disant à mes patientes d’acheter un échographe portable pour leur domicile à partir de 20.000 dhs.


Une précision: l’echo morphologique n’est pas l'echo 3d, qui est un rendu en relief du bébé ou la 4d qui est du relief en temps reel. Si elle permet de mieux voir certaines malformations, elle est beaucoup plus fréquemment utilisée à la demande des parents, pressés de voir la face de leur progéniture alors quelle n’est pas encore née. Pour faire une bonne écho 3d ou 4d, il faut d’abord bien maitriser la 2d car c’est elle qui indique l’emplacement de la camera.

La 3ème échographie obligatoire doit se faire vers 32 SA (30-35), toujours pour éliminer une malformation mais aussi pour s’assurer de la croissance harmonieuse du bébé, dont les biométries répondent à des courbes normalisées. On s’assure aussi de la présentaion du bébé et de la localisation du placenta, de la quantité de liquide amniotique. L’estimation du poids fœtal est prise en compte dans la voie d’accouchement à venir

Bien sur, en cas de grossesse à haut risque (notamment diabète et hypertension artérielle, mais en fait dans toute GHR) l’échographie, couplée au doppler fœtal, faits beaucoup plus fréquemment (15 j-3 semaines, voire tous les jours au besoin) permet de s’assurer  de la vitalité fœtale et du besoin éventuel de le sortir immédiatement même sil est prématuré avant qu’il ne meurt dans le ventre de sa maman
 
Enfin, si la dame dépasse son terme (41 SA) ou si elle ne sent plus bien le bébé bouger, l’échographie permet de surveiller la quantité de liquide amniotique qui conditionne aussi la voie d’accouchement

Pour finir, de nouvelles modalités d’utilisation de l’échographie se développent aussi en salle de naissance avec des sages femmes qui vérifient la présentation ou la présence de complications, qui aide donc pour un déroulement plus sécurisé de l’accouchement
 
Vous voyez, l’échographie est devenue un outil indispensable pour le praticien dans sa surveillance de la grossesse mais aussi de l’accouchement. Comme elle est sans danger aucun, on peut en user et en abuser à condition de savoir la pratiquer.
Par Dr BEN ABBES TAARJI HICHAM
 

 




Notez

Lu 70 fois

Suivez-nous sur Twitter.
Rejoignez-nous sur Facebook.
Inscrivez-vous à la newsletter.
Rejoignez-nous sur instagram.
  •  


Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info


Inscription à la newsletter

Recherche