En 2030, Internet pourrait consommer 33% de l’électricité mondiale !





Omniprésent, indispensable, l’internet est le prototype de l’activité en croissance dont on peine à évaluer les effets sur l’environnement.

La banalisation du courrier électronique a signé la mort, plus ou moins lente, du courrier ‘papier’, consommateur de papier et de ressources naturelles.

A contrario, le développement des services en ligne engloutit chaque année un peu plus d’électricité.

A son  démarrage, il y a une vingtaine d’années, le réseau des réseaux a rapidement consommé l’équivalent de 2% de l’électricité mondiale. Nous n’en sommes plus là.

Une étude publiée en 2013 évalue à plus de 1.800 térawattheures (TWh) la consommation annuelle d’électrons du net: plus de trois fois la consommation des Français, soit 7% de la demande mondiale.

En cause: la multiplication du nombre d’usagers et surtout l’arrivée en force de la vidéo online.

Source : http://www.journaldelenvironnement.net/




        

Lu 44 fois



Dans le même sujet sur le Web 


loading...


Inscription à la newsletter

Recherche