Et si un marocain veut changer de nom !




Un problème qui peut, parfois, causer de réels soucis ! Le ministère de l'intérieur a confirmé, dernièrement, que le nombre de demandes de changement du patronyme a connu une hausse durant ces derniers mois en sachant qu'en 2016, 3.000 requêtes avaient été transmises à la haute commission d'Etat Civil dont plus de 70% ont été définitivement acceptées.

Une approbation qui passe par un décret, donnant l'autorisation aux personnes de se choisir un autre nom de famille, et qui ont été signés, à l'époque par le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.


        




Notez

Lu 51 fois



Dans le même sujet sur le Web 


loading...


Inscription à la newsletter

Recherche