Menu


Santé et Bien Etre

Etude : 50% des hommes ont admis avoir simulé au moins une fois





Les femmes n’ont pas le monopole de la simulation d’orgasmes, si l’on en croit une nouvelle recherche publiée dans le journal américain "Sexual and Relationship therapy".

Lors d'une étude : Environ 50% d’entre eux ont admis avoir simulé au moins une fois pendant ce laps de temps.
 
Les chercheurs ont découvert que les hommes qui ont admis avoir simulé le faisaient 25% du temps.
 
Des chercheurs ont aussi découvert que les hommes étaient plus susceptibles de simuler quand ils avaient une mauvaise expérience sexuelle, ne tenaient pas plus que cela à leur partenaire, étaient soûls, n’étaient pas vraiment d’humeur ou ne voulaient pas vexer leur partenaire.
 
En fait, il y a 2 raisons majeures qui peuvent amener à simuler un orgasme : d’abord, ceux qui souffrent d’éjaculation précoce et se sentent coupables de ne pas pouvoir maîtriser la survenue de l’éjaculation. Ils angoissent de ne pas pouvoir s’adapter à leur partenaire et peuvent continuer de faire semblant pour masquer la précocité de l’acte. Et puis il y a les anéjaculateurs anorgasmiques, qui font semblant de jouir pour ne pas avoir à imposer à leur partenaire un rapport trop long. Cela leur permet d’abréger un rapport qui n’en finit pas et devient pénible pour les deux.
 

Lire plus : Les hommes simulent-ils des orgasmes ?
Source : http://www.santeplusmag.com/hommes-simulent-orgasm...




Notez

Lu 112 fois

Suivez-nous sur Twitter.
Rejoignez-nous sur Facebook.
Inscrivez-vous à la newsletter.
Rejoignez-nous sur instagram.
  •  


Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info


Inscription à la newsletter

Recherche