Festival Essaouira : Un festival plein d’avenir




L’an dernier, la célébration du 20ème anniversaire du festival qui a démarré à New York avant de se poursuivre à Washington puis à Paris et de finir en apothéose à Essaouira a été un grand motif de fierté, de satisfaction et d’espoir pour notre équipe. La fierté d’avoir parcouru un chemin si long malgré l’adversité, la satisfaction de voir la musique gnaoua occuper la place qu’elle mérite et la flamme de ce projet si particulier maintenue intacte au fil des années, et, enfin, l’espoir incarné par la montée d’une nouvelle génération d’artistes et de festivaliers.

Cette année, la 21ème édition fait justement le pari de miser sur cette relève de maâlems. En provenance notamment d’Essaouira, Marrakech et Casablanca, des jeunes maâlems reprennent le flambeau de leurs aînés pour perpétuer cet art majeur dans notre pays dont la notoriété et l’influence ont depuis longtemps dépassé nos frontières.

Fort de ses valeurs de fraternité, de droit à la dignité et d’universalité, le festival gagne en notoriété et continue de rassembler dans la droite ligne de la mission qu’il s’est dictée il y a vingt ans : faire de l’art des Gnaoua un symbole incontournable de la culture marocaine et africaine, et inscrire Essaouira dans le concert des cités internationales de la culture.

http://www.festival-gnaoua.net/fr/edito


Que ce soit en marge ou dans le cadre du festival, Essaouira abritera pendant ces quelques jours plusieurs rencontres autour de thématiques essentielles.

En marge du festival, aura lieu cette année la Rencontre de la Coalition des villes arabes contre le racisme, la discrimination, la xénophobie et l’intolérance, dans le cadre du programme intitulé « Coalition internationale des villes contre le racisme, la discrimination, la xénophobie et l’intolérance » initié par l’UNESCO en 2008.

Toujours parallèlement au festival, Essaouira accueillera également le 12ème symposium du ICTM (International Council for Traditional Music), une organisation non gouvernementale qui vise à promouvoir l'étude, la pratique, la documentation, la préservation et la diffusion de la musique et de la danse traditionnelles de tous les pays.

Et, dans le cadre de notre partenariat avec le Conseil National des Droits de l’Homme, nous organisons comme chaque année depuis 7 ans, le Forum des Droits de l’Homme dont le thème sera « l’impératif d’égalité ». Un sujet qui nous tient particulièrement à cœur, à plusieurs titres.

Je saisis cette occasion pour signaler que le festival n’aurait jamais vu le jour sans une poignée de femmes qui l’ont co – fondé, produit, organisé ou sponsorisé depuis son origine. Je tiens à rappeler que notre équipe a depuis le départ été principalement constituée de femmes qui ont mené des combats ardents pour que ce projet continue de vivre et de rayonner. À toutes ces femmes batailleuses, courageuses, travailleuses, bravant les défis, je dis un grand merci !

http://www.festival-gnaoua.net/fr#
Bon festival à tous !





        

Notez





Dans le même sujet sur le Web 


loading...