Menu


Santé et Bien Etre

Fibromes utérins



On vous diagnostiqué un fibrome à l’utérus et cela vous a chamboulé la tête. Pourquoi moi ? Faut-il me faire opérer ? Peut-il cancériser ? Puis je avoir des enfants ? Éléments de réponse.



Tout d’abord, rassurez-vous : les fibromes utérins ou encore myome ou léiomyomes, sont des tumeurs bénignes très fréquentes qui touchent plus de 25% des femmes au cours de leur vie. Ils  peuvent être de taille variable, parfois gros et asymptomatiques, parfois petits et donnant des hémorragies. Le fibrome ne cancérisant pas (on retrouve seulement 2,5 sarcomes sur les tissus de 1000 fibromes opérés), on n’opère un fibrome que quand il fait parler de lui c’est à dire qu’il donne une symptomatologie gênante, variable selon sa taille et sa localisation dans la paroi utérine.

Petit mais dans la partie interne proche de la cavité utérine, il va donner des règles abondantes (ménorragies), voire des saignements permanent avec une anémie plus ou moins sévère. Quand il est situé dans le muscle utérin, il va longtemps rester asymptomatique avant de se manifester par des douleurs, soit par modification de son tissu (nécrobiose), soit par compression des organes de voisinage : nerfs, irritation vésicale, constipation par compression du rectum. Il est parfois découvert par une échographie faite dans un tout autre but, notamment une infertilité inexpliquée. Là encore, le rôle du fibrome n’est pas toujours clair car on peut également le retrouver au cours d’une césarienne à la fin de la grossesse.

On donne habituellement des traitements médicaux pour gérer les saignements ou exceptionnellement d’autres médicaments qui permettent de réduire sa taille temporairement. Le seul traitement qui permet de retirer définitivement un fibrome est la chirurgie, qu’elle soit conservatrice (myomectomie, toujours réalisable) ou radicale avec ablation de l’utérus (hystérectomie chez femme la désirant, fibromes très nombreux). La voie d’accès dépend d’abord de la localisation, de la taille et du nombre de fibromes. Pour les fibromes internes (type 0 et 1, voire 2), l’hystéroscopie opératoire par le vagin est la voie idéale car elle est rapide et sans cicatrices, même si elle peut nécessiter de se faire en deux temps.

Pour les autres, l’intervention se faite habituellement comme pour une césarienne (laparotomie). Le problème réside dans les suites opératoires, qui ne sont pas toujours faciles à supporter, mais aussi par le  risque d’accolement des trompes  qui peuvent altérer la fertilité ultérieure (25% des cas, même dans les meilleures mains). C’est pour cela qu’il faut bien peser l’indication opératoire c’est à dire en quoi les fibromes gênent. La cœlioscopie est une nouvelle voie d’abord très intéressante car les suites opératoires sont plus simples avec moins de risque d’adhérences mais les gynécologues qui maitrisent cette manière d’opérer et qui ont le matériel adéquat cela se comptent sur le bout des doigts.

Vous voyez donc, ce n’est pas la fin du monde d’avoir un fibrome et votre gynécologue vous conseillera au mieux en fonction de votre symptomatologie. S’il est asymptomatique, vous pouvez dormir tranquille en attendant qu’il disparaisse à la ménopause





Notez

Lu 27 fois

Suivez-nous sur Twitter.
Rejoignez-nous sur Facebook.
Inscrivez-vous à la newsletter.
Rejoignez-nous sur instagram.
  •  


Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info


Inscription à la newsletter

Recherche