Hormones du stress : Pollution des villes




Stress : découverte majeure !

Ça y est, des chercheurs confirment que le simple fait de respirer de l’air pollué, chargé de particules fines, augmente le niveau de stress. 

Ne vous demandez plus pourquoi vous avez cette boule dans la gorge, dans les intestins, ou ces angoisses nocturnes ! 

L’étude a été publiée dans Circulation, une des plus importantes revues scientifiques sur les maladies cardiovasculaires. Elle a été menée dans la ville de Shanghai. 

Les chercheurs ont analysé le sang et les urines d’étudiants de la ville. 

Ils se sont aperçus qu’ils contenaient de très hauts niveaux des hormones du stress, cortisol, cortisone, épinéphrine et norépinéphrine, un fort taux de sucre, de lipides et d’acide gras. 

Plus le niveau de particules fines dans leur dortoir était élevé, plus ces niveaux étaient élevés. 

Réciproquement, les étudiants qui dormaient dans un dortoir équipé d’un système de purification de l’air avaient moins d’hormones du stress. 

Or, une forte exposition aux particules fines est aussi corrélée à une pression artérielle plus forte, une moins bonne réaction à l’insuline, et plus de marqueurs de stress moléculaires dans les tissus. 

Tout ceci peut, à terme, augmenter le risque de crise cardiaque, de diabète et autres problèmes de santé. 

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis est un service d'information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.

Par Jean-Marc Dupuis SNI 

Source (www.santenatureinnovation.com) et de mentionner en bas de chacun de nos messages :                 
« Cet article vous a plu ? Vous pouvez recevoir régulièrement les lettres de Santé Nature Innovation.               
C'est gratuit. Cliquez ici pour vous inscrire : http://www.santenatureinnovation.com/newsletter-gratuite/



        




Dans le même sujet sur le Web 


loading...