Ils ont créé la "prothèse de la mémoire"




Apprendre plus vite et mémoriser mieux, sans effort : telle est la perspective ouverte par un nouvel implant cérébral conçu et testé à l'université de Californie du Sud.

En utilisant un dispositif délivrant des impulsions électriques au cœur du cerveau, l'équipe du docteur en ingénierie biomédicale Dong Song, est parvenue à améliorer de 30 % la mémoire des 20 participants à l'expérience. L'annonce de ces travaux a été faite au congrès annuel de la Society for Neuroscience, qui s'est déroulé à Washington (États-Unis) à la mi-novembre, et relayée par le NewScientist. 

"Cela n'avait jamais été fait auparavant", a précisé le Dr Song, qui parle d'une véritable "prothèse de la mémoire". L'essai ouvre ainsi des perspectives dans le traitement des troubles de la mémoire, notamment les formes de démence comme Alzheimer. "Dans ces affections, un grand nombre de cellules au niveau de l'hippocampe sont détruites. Une prothèse de mémoire pourrait pallier le déficit de ces zones endommagées. Cela devrait restaurer les fonction cognitives", explique le Dr Song au NewScientist. Ces résultats ont en tout cas été accueillis avec enthousiasme par plusieurs de ses pairs qui n'ont pas travaillé sur ce projet. "Des résultats excitants et potentiellement importants" pour Sinead Mullally, de l'Institut des neurosciences de l'université de Newcastle (Royaume-Uni).
Au-delà de l'intérêt de ces travaux pour remédier en partie aux déficits cognitifs, l'expérience pourrait ouvrir la voie à toutes sortes de manipulations neurales


Source : https://www.sciencesetavenir.fr/




        

Notez

Lu 409 fois




Dans le même sujet sur le Web 


loading...

Inscription à la newsletter

Recherche






Booking.com