LE MAROC A UN INCROYABLE TALENT : SON ACTUALITÉ!


Par Majda Elkrami



L’actualité de notre pays me fait rire ces derniers jours. Mais tellement rire ! Je ne sais plus qui a dit que les Marocains sont drôles mais peu m’importe, je confirme. Nous sommes drôles. Bon, nous sommes drôles malgré nous, mais la finalité est sensiblement la même et ça fait plaisir.

Venez ici ! Asseyez-vous ! Calmez-vous ! Servez-vous une tasse de café ou de chocolat bien chaud, étendez vos jambes et essayons de passer en revue, tous ensemble, l’actualité du Maroc ces trois derniers jours.

Commençons par « la polémique Macron ». Macron, Président Français de son état, qui se fait copieusement lyncher par la presse locale et les commentateurs compulsifs de la toile, parce qu’il a sommé – preuve en vidéo à l’appui - une compatriote en situation irrégulière de rentrer chez elle. 

Emballement médiatique, scandale, gros titres ! « Macron à une marocaine : Rentrez chez vous ! », « Macron : On ne peut pas accueillir toute la misère du monde ! », « Macron : Fils de catin raciste ! ». Enfin non, le dernier titre est inventé par mon cerveau encore enfumé, mais il résume bien la tendance, non ? 

Le hic c’est que de nos jours, les Marocains (et les humains d’ailleurs de manière générale) se fient aux titres et se foutent des contenus. 3guéz oblige. Pourtant, avec un chouïa de volonté et de curiosité, et en ouvrant ladite vidéo, on découvre que les propos du président français sont complètement logiques et n’ont rien de suffisant ou de raciste. Notre compatriote lui demandait l’asile politique tout en lui confirmant que son visa sur le territoire français était expiré. L’asile politique ga3 ?

Le Maroc est un pays sécurisé (et Macron l'a bien précisé d'ailleurs), qui n’est pas en guerre que je sache et qui se porte relativement bien. Cette marocaine n’est pas en danger de mort et sa demande d’asile est juste ridicule. Excusez mon propos méchant – et assumé - mais c’est vraiment ridicule !

Cette marocaine est en situation irrégulière (7arga, en d’autres termes) et invente des excuses pour rester là-bas pensant qu’en parlant à la plus haute sphère de France, on lui déroulera le tapis et le passeport rouges. Point. Y a pas matière à aller plus loin. Je vous somme de m’épargner la pleurniche sur la « pauvreté » et « l’égalité des droits » ! Un certain moment oui, il faut comprendre que la France n’est pas une terre d’accueil pour tous les insatisfaits fantasmant, à tort, sur une vie meilleure chez les « gwers ».

La France n’est pas l’eldorado et le Maroc n’est pas non plus une catastrophe. Notre pays a ses innombrables défauts mais ça va ! Oh ! Voir Macron (et peu importe ce que je pense de lui, là n’est pas le sujet) se faire insulter et lire des commentaires du style « Les français aussi n’ont qu’à rentrer chez eux ! » … J’ai honte ! Wellah j’ai honte ! Il est des médias, avides de clics et de profit, qui sont visiblement capables de manipuler l’opinion publique et de façonner une polémique, juste pour rendre leurs pages plus viables. Bah oui ! Les clics, les likes, les partages et les commentaires augmentent les statistiques, et quand on veut vendre des espaces publicitaires, c’est un argument de vente en béton. Faut pas chercher plus loin. Tout est question de fric d’abord.

Et puis on a « la polémique Hugo Clément » (journaliste de l’émission Quotidien). Le mec a twitté (comment s’écrit ce verbe ?) « Elle a 17 ans. Mariée de force à son violeur, il la défigure au rasoir. Maroc 2017 ». Bon ! Il est vrai, oui, il est vrai que Hugo s’est « légèrement » planté niveau timing et que l'article scandaleux qui solutionnait les viols par le mariage a été aboli après le suicide de feue Amina Filali, mais cette levée de boucliers est d’un ridicule ! Oui, c’est ridicule encore une fois !

On patauge dedans ! « La méchanceté gratuite d’un journaliste français contre le Maroc ». Méchanceté vous dîtes ? Gratuite en plus ? Et CONTRE le Maroc ? Tout le Maroc ? Le journaliste s’est « juste » trompé de date, pour le reste, il a tout bon. Ce fait-divers est vrai et le minimiser en prétextant qu’il date me scandalise. La victime est encore aujourd’hui défigurée, hein !

Trois ans plus tard, son passé reste le même et son visage aussi. Bon, ça a du un peu cicatriser depuis, je vous le concède, mais elle n’a pas guéri non plus. S’offusquer de nos réalités en pointant du doigt la mauvaise personne, c’est courant certes, mais tellement irritant ! Je suis ce garçon depuis longtemps et il dénonce beaucoup de choses, essentiellement les tares de son pays. Je ne pense pas qu’il l’ait fait pour « attaquer » le Maroc. Je vais quand même lui suggérer, pour suivre la tendance générale, d’aller enquêter sur une sombre affaire de viol en France où l’accusé « taylouwwez » (allez traduire ça), où la victime – une de ses compatriotes d’ailleurs – se fait lyncher de partout et où lui et ses confrères se taisent.

C’est bizarre ce silence Hugo ! Fais-nous un Tweet ! Dénonce mec ! Dénonce ! (Zaama il va me lire ! Comment on dit déjà ? Ah oui ! « PTDR »).

Et pour clôturer ce festival du « juste pour rire… mais sérieusement », comment ne pas (re)parler des prières rogatoires annoncées malgré les prévisions météorologiques qui nous invitent à acheter des parapluies et autres UGG dégueulasses ?

Non mais oh ! Les gens ! Priez, je n’ai rien contre au contraire wellah ! Mais faut arrêter de faire croire aux gens que c’est grâce à vous que la baraka descend du ciel !

Du calme ! Moi je propose qu’on se mette un torchon autour de la taille, qu’on se foute des plumes sur le crâne et qu’on danse autour d’un feu de camp en poussant des youyous … le résultat sera le même !

Bah oui, pluie pour pluie, youyou pour youyou ! « Mais que dites-vous mademoiselle ?

Insulteriez-vous la sacralité de notre religion à tout hasard ?! ». Déjà, c’est Madame, et je me moque de la sacralité que s’octroient ceux qui font croire aux Marocains que c’est eux qui font la pluie et le beau temps … au vrai sens du terme en plus ! Et puis, je le répète, je ne suis aucunement responsable de vos interprétations erronées. Capice ?

Mouhim ! Je vous laisse ! Je m’en vais de ce pas m’arracher les cheveux. 

A la revoyure les amis !

 



Notez




Inscription à la newsletter

Recherche






Booking.com