"Le Capital immatériel, un levier méconnu de développement"





Le PIB tel qu’il est calculé aujourd’hui ne mesure pas l’impact des modèles économiques sur l’environnement et ne permet pas de mesurer le bien-être des populations sachant qu’actuellement la notion du bien-être est une question centrale. D’où le rôle que revêt le capital immatériel qui se compose de capital humain, institutionnel et culturel. C’est l’objet de l’étude demandée par le Souverain à l’occasion de la fête du Trône en 2014 au CESE et à Bank Al-Maghrib.

Ladite étude publiée par le CESE en collaboration avec la Banque centrale ainsi que d’autres institutions révèle que la richesse globale a doublé sur la période 1999-2013. Il résulte par ailleurs que l’épargne nette ajustée qui mesure la durabilité du modèle économique est positive mais s’est inscrite sur une tendance baissière entre 1999 et 2013 passant de 24% en 1999 à 17% en 2013. Il en ressort que le modèle de développement économique est durable mais pas soutenable. Abdellah Mouttaqi, Secrétaire général de l'Onhym, Office national des hydrocarbures et des Mines, et membre du Conseil économique, social et environnemental, détaille les leviers à activer pour rendre le modèle de développement économique soutenable.



        




loading...

Dans le même sujet sur le Web