Le couscous au patrimoine mondial de l’humanité


Le couscous fait l’objet d’une candidature commune du Maroc, Algérie, Tunisie et Mauritanie au patrimoine mondial de l’humanité



Quatre pays du Maghreb ont déposé, vendredi, auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO), un dossier commun en vue de l’inscription du couscous à la liste du patrimoine mondial de l’humanité.

Le dossier a été déposé par le Royaume du Maroc, l’Algérie, la Tunisie et la Mauritanie, auprès du secteur de la culture de l’UNESCO, en charge des conventions et des déclarations universelles à l’instar de la convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et la déclaration universelle sur la diversité culturelle.

Auparavant, une convention portant accord des quatre Etats pour le dépôt de cette candidature a été signée par Mme Zohour Alaoui, Ambassadeur-représentante permanente du Royaume du Maroc auprès de l’UNESCO, présidente de la 39ème Conférence générale de l’UNESCO, M. Abdelkader Mesdoua, Ambassadeur de l’Algérie en France, délégué permanent auprès de l’UNESCO, Ghazi Gherairi, Ambassadeur, représentant permanent de la Tunisie auprès de l’UNESCO, et par Mohemd Elbechir Ould El Hadj, Premier-conseiller de la délégation mauritanienne auprès de l’UNESCO.

Le dossier de candidature est le résultat d’un travail de plusieurs mois mené par les experts des quatre pays qui ont réussi à monter un « dossier solide » en vue de l’inscription de cette spécialité culinaire du Maghreb, au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO.





        

Notez

Lu 70 fois




Dans le même sujet sur le Web 


loading...


Inscription à la newsletter

Recherche