Menu


Santé et Bien Etre

Les effets méconnus du curcuma



Les scientifiques ont découvert 600 applications préventives et thérapeutiques pour le curcuma. Six cents !!! Tout ça grâce à ses principes actifs, les curcuminoïdes, dont le principal est la curcumine.



Alors, maintenant, tournons-nous vers la science pour comprendre comment le curcuma peut afficher une efficacité comparable – ou supérieure !! – aux médicaments, dans des pathologies aussi lourdes que : l’athérosclérose(durcissement et rétrécissement des artères), le diabète sucré, le risque thrombotique (caillot sanguin), le syndrome anxiodépressif, les inflammations des tissus notamment articulaires et la prévention de la maladie cancéreuse. 

Voici certains des effets étonnants du curcuma dévoilés par des études récentes : 

Un puissant anti-inflammatoire

L’inflammation chronique est un facteur sous-jacent de nombreuses maladies chroniques. Il a été démontré que la curcumine influence l’expression de plus de 700 gènes [1], ce qui pourrait expliquer en partie ses nombreux bienfaits sur la santé. 

Le secret des Indiens contre le cancer

On a découvert qu’en Inde, l’incidence de ces cancers était 10 fois plus faible qu’en Europe ! Après des années de recherche, les scientifiques ont réussi à percer ce mystère. Ils en sont arrivés à la conclusion que ce phénomène presque miraculeux était intimement lié à l’abondance du curcuma dans la cuisine indienne. 

Plus efficace que l’ibuprofène contre l’arthrose

En plus de la prévention des cancers, l’action anti-inflammatoire de la curcumine soulage différentes maladies inflammatoires, dont la polyarthrite rhumatoïde (inflammation des articulations) et l’arthrose. 

2 g de curcuma est aussi efficace que 800 mg d’ibuprofène pour soulager les douleurs de l’arthrose, les effets secondaires en moins (l’ibuprofène peut provoquer des trous dans l’estomac). [2]  

Fini les problèmes intestinaux

Des études ont montré que la curcumine facilitait la digestion et apaisait les troubles intestinaux même sévères, dont le syndrome du côlon irritable, l’ulcère gastrique, la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse. 





Notez

Lu 274 fois

Suivez-nous sur Twitter.
Rejoignez-nous sur Facebook.
Inscrivez-vous à la newsletter.
Rejoignez-nous sur instagram.
  •  


Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info


Inscription à la newsletter

Recherche