Les investisseurs Français débarquent à Laâyoune-Sakia El Hamra



Après le franc succès des précédentes éditions du Forum de Partenariat Maroc-France à Casablanca et à Paris, la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc et la Région de Laâyoune-Sakia El Hamra lancent le Forum d’Affaires Maroc-France à Laâyoune. Cet évènement a pour objectif de créer un lieu de rencontre efficace, dynamique et riche en contenu avec une approche gagnant-gagnant.



Joli coup de pub pour Laâyoune et toute la région.

Le chef-lieu des provinces du Sud a brillé de mille feux, le 3 novembre, en accueillant des centaines hommes d’affaires marocains et français, venus s’enquérir des potentialités que leur offre la région Laâyoune-Sakia El Hamra.

Et celle-ci a de quoi séduire. Position géostratégique, infrastructures modernes, réservoir de ressources humaines qualifiées, incitations fiscales, facilités pour l’octroi du foncier…

Autant de facteurs qui font de la région, «un modèle de développement régional, traduisant une Vision Royale ambitieuse pour les provinces du Sud», a déclaré, au «Matin-Éco», Sidi Hamdi Ould Errachid, président de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, lors de l’ouverture du Forum d’affaires Maroc-France, le 3 novembre à Laâyoune.

Et ce n’est pas Philippe-Edern Klein, président de la Chambre française de commerce et d’industrie au Maroc (CFCIM), organisatrice de l’événement, qui dira le contraire. «Les provinces du Sud réalisent les taux de croissance les plus importants du pays. Laâyoune connaît actuellement une dynamique sans précédent grâce à des incitations, des infrastructures de niveau international et un capital humain compétent. Nous ambitionnons de saisir ces opportunités et investir mutuellement pour, qu’in fine, les hommes d’affaires marocains et français, puissent se développer ensemble en Afrique subsaharienne», déclare au «Matin-Éco», le président de la CFCIM. 
 

 


Cinq accords ont été conclus samedi lors du Forum d’Affaires France-Maroc qui se tient à Laâyoune. Ces accords visent le développement de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra et s’inscrivent en partie dans le contrat-programme du nouveau modèle de développement des provinces du Sud.

Il s’agit de trois conventions et deux mémorandums d'entente. Les deux premières conventions portent sur le développement, la commercialisation et la gestion du parc industriel et logistique de la ville d'El Marsa (25 km de Lâayoune), ainsi que la mise en place d'un campus de formation. Quant aux deux mémorandums d'entente, ils portent sur le développement de programmes d'insertion professionnelle dans les métiers du numérique.

Le Centre de formation continue de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CEFOR) et "BMCE Bank of Africa Academy" ont signé, samedi à Laâyoune, une entente de partenariat dans le domaine de la formation.

Cet accord, conclu lors du Forum d'affaires Maroc-France, vise à concevoir des formations adaptées aux besoins des collaborateurs de la BMCE BoA et des opérateurs de chaque région. L’objectif est également de favoriser l’échange d’expertise, de formation et d’informations avec BMCE Bank of Africa Academy dans l’encadrement et l’animation des sessions de formation.



        

Lu 38 fois



loading...

Dans le même sujet sur le Web 



>/center>

Inscription à la newsletter

Recherche