Marche-arrière dans les conditions d’octroi du permis de conduire


Le Ministère du Transport a donc finalement revu à la baisse ses exigences optant presque pour un retour à la normale.



Ainsi, il n’est plus question d’une moyenne minimale de 34/40 mais plutôt de 30/40 pour l’obtention du permis de catégorie B. Concernant le reste des catégories – C et D - la moyenne garantissant leur réussite est de 36/46 au lieu des 40/46 annoncés par Najib Boulif.

Pour les délais de passage de l’examen, il n’est aussi plus question des 30 jours fixés en novembre par le Ministère mais plutôt de 45 jours à compter de la date d’inscription en ligne du candidat.

La colère des moniteurs d’auto-écoles semble aussi avoir été entendue.

Sanctionnés par la décision qui plafonnait le nombre maximum de candidats à 10 par véhicule de formation, dorénavant le plafond a été revu à la hausse avec 12 candidats.

Néanmoins, l’organisation d’un examen extraordinaire des formateurs est maintenue dans le respect du nouveau projet de loi modifiant son prédécesseur.

Financièrement, le tarif minimum est toujours fixé à 2.250 dirhams, à raison de 37 dirhams de l’heure pour l’apprentissage théorique et 75,50 dirhams de l’heure pour la formation pratique.



Notez


Lu 30 fois


Inscription à la newsletter

Recherche




Booking.com