Nos policiers porteront des cameras




Dès le début de l’année 2018, la police a décidé d’équiper 5.000 de ses éléments de ces petits enregistreurs audio et vidéo. Il s’agit de généraliser une innovation déjà testée depuis 2015 par la préfecture de Rabat, ainsi qu’à Casablanca et Marrakech.

Une fois filmées, les images seront transférées vers un système centralisé. Des "opérateurs formés à cette tâche" procèderont alors à leur "traitement, au contrôle et à la consultation de chaque séquence". "Elles seront conservées suffisamment pour les besoins de la DGSN", précise la police.



Notez