Menu


Santé et Bien Etre

Pourquoi faut- il se méfier du steak haché ?





UNE VIANDE SOUVENT DE MAUVAISE QUALITÉ

Comme nous l’avons expliqué dans la partie précédente, la viande de steak hachée provient de l’assemblage de morceaux de viandes moins nobles. Certains industriels peuvent en abuser en utilisant des morceaux de mauvaise qualité ou, pire, d’origine inconnue.

Vous pouvez vous rappeler du scandale de la viande de cheval, retrouvée dans des plats cuisinés normalement à base de viande hâchée de bœuf. D’autre études récentes ont pu mettre en avant la présence d’un excès de collagène (=un type de protéine qui a la particularité de conférer à la viande une élasticité) dans les steaks hachés, ce qui témoignerait de l’ajout par les industriels de parties de l’animal généralement non utilisables (nerfs, tendons, voire résidus de parage : fragments d’os, cartilage, tissus lymphoïdes, etc.). La présence de ces derniers est non décelable à l’œil nu mais visible au microscope.

UN TAUX DE MATIÈRES GRASSES TRÈS VARIABLE

L’industrie agro-alimentaire a également recours à des ajouts de matières grasses parfois élevées (5 à 20 % selon la marque de steaks). Cet ajout est expliqué par la volonté d’apporter du goût et du moelleux « appréciés par les consommateurs ». Mais l’ajout de matières grasses est surtout une question de coût et de rentabilité. Ainsi, on constate que plus les steaks hachés sont gras, moins ils sont chers : et oui, car la présence de grande quantité de gras est associée à une teneur moindre en viande de bonne qualité (muscles).

DES RISQUES DE CONTAMINATION

Nul n’est passé à côté du scandale de 2016 : la contamination de la viande hachée par l’Escherichia Coli. Cette bactérie responsable de diarrhées, d’infections urinaires voire d’atteintes rénales, ou dans de plus rares cas, de méningites, a été retrouvée à plusieurs reprises dans des steak hachés, contaminant de nombreux enfants dont un gravement handicapé.

Mais comment cette bactérie s’immisce dans les steaks hachés ? Lors de la découpe de la viande, le contact avec l’air est idéal pour le développement des micro-organismes, surtout si la viande a été au contact de matières fécales (pendant la découpe ou le stockage). Ce dernier est la principale cause de l’apparition de la bactérie. Le steak haché, contrairement aux autres viandes, est particulièrement vulnérable face au développement de ce type de bactéries :

Tout d’abord, car la viande hachée est très fragile sur la plan microbiologique (du fait qu’elle soit hachée).
Deuxièmement car nous avons tendance à consommer les steak hachés peu cuits. Or, à la différence d’un faux-filet ou d’une entrecôte pour lesquels la contamination ne se fera qu’en surface, dans la viande hachée, les bactéries peuvent migrer plus facilement jusqu’au cœur du produit.

Enfin, car la bactérie E. Coli résiste très bien au froid. Or, nous avons tendance à croire que la congélation des steak haché les rends à l’abri de la présence de bactéries. C’est tout le contraire : seule la cuisson permet de tuer les bactéries pathogènes.

UTILISATION D’HORMONES, ANTIBIOTIQUES ET AUTRES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS ?

Dernier inconvénient lié à la consommation de steaks hachés : la qualité de vie et l’alimentation de l’animal utilisé dans la fabrication de steak haché (et de viande en général) qui nous expose à une variété de perturbateurs endocriniens. Ces derniers peuvent provenir de l’environnement de l’animal, de ses conditions d’élevage (alimentation OGM et/ou exposée à de nombreux pesticides ou substances chimiques…) ou des traitements subits pendant leur élevage (hormones, antibiotiques…).

Bien que l’utilisation d’hormones pour faire grossir plus vite les veaux, les vaches et les bœufs soit interdit dans l’Union Européenne tout comme les importations de viande en provenance de pays où ces substances sont massivement utilisées (Etats-Unis, Canada), nous ne sommes pas à l’abri de l’utilisation des hormones, d’antibiotiques ou d’autres susbtances sur les viandes bovines importés d’autres pays ou produits en France. #5 Un risque de cancer accru pour les viandes rouges

La consommation de viande transformée a été officiellement classée comme cancérogène pour l’homme selon l’OMS (4). De même, il a été prouvé de manière générale que la viande rouge augmenterait le risque de cancer colorectal. Elle pourrait entraîner également une hausse du taux de cholestérol, conduire à des maladies cardio-vasculaires et être à l’origine de la polyarthrite rhumatoïde, une maladie chronique entraînant des rhumatismes.

Or, le prix accessible des steaks hachés permettrait aux populations démunies de faciliter l’accès à la consommation transformée et à la viande rouge- ce qui pourrait augmenter l’incidence de cancer.


Source  : https://docteurbonnebouffe.com/




Notez

Lu 151 fois

Suivez-nous sur Twitter.
Rejoignez-nous sur Facebook.
Inscrivez-vous à la newsletter.
Rejoignez-nous sur instagram.
  •  


Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info


Inscription à la newsletter

Recherche