Menu


Santé et Bien Etre

Pourquoi les produits allégés font grossir





Pourquoi les produits allégés font grossir

L’étude de Stanford (Californie) qui a révélé le pot-aux-roses

 
C’est donc une étude de l’Université de Stanford, Californie, qui a révélé ce mécanisme très profond de notre psychologie, et dont nous ne pouvons pas nous douter.


Il s’agit d’une sorte de « piège », que les commerçants ont su habilement exploiter.

Les chercheurs ont donné des milkshakes à 46 personnes. Ces milkshakes contenaient chacun 380 calories.
  • À la moitié des gens, ils ont dit qu’il s’agissait d’un milkshake ultra-gras et sucré, de 620 calories.
  • À l’autre moitié, ils ont dit qu’il s’agissait d’un milkshake « spécial santé allégé » de 140 calories seulement.
Résultat : le groupe qui pensait prendre un milkshake allégé s’est aussitôt remis à avoir faim, et en a voulu un autre, tandis que les membres de l’autre groupe étaient écœurés et ont perdu l’appétit pour plusieurs heures !!

C’était pourtant le même milkshake !
 

Pas uniquement psychologique


L’effet n’était pas uniquement psychologique.

Les chercheurs ont pu mesurer le taux de ghréline, l’hormone de l’appétit, par des prises de sang chez tous les participants.

La ghréline est l’hormone qui stimule l’appétit. Elle agit sur l’hypothalamus, un des principaux centres de contrôle du cerveau.

Les personnes qui avaient cru recevoir un milkshake allégé ont vu leur taux de ghréline se maintenir, comme si elles n’avaient pas mangé. Elles ont continué à avoir faim.

Les autres, qui pensaient avoir mangé un milkshake hypercalorique, ont vu leur taux de ghréline s’effondrer. Cela leur avait coupé l’appétit !
 

Importance de la ghréline, hormone de l’appétit


Plus vous avez de ghréline dans le sang, plus vous avez envie de manger.

Les personnes obèses, qui ont toujours faim, ont souvent un problème de ghréline : elles en produisent trop, ou y sont trop sensibles.

Les personnes qui les entourent ne peuvent pas comprendre. La satiété leur vient naturellement.

Quand vous avez toujours faim, les autres vous disent : « Fais un effort ! » (dans leur esprit, cela veut en fait dire : « Fais comme nous »). Mais ils ne se rendent pas compte que, pour vous, les efforts sont plus grands car vous avez cette stimulation intérieure que vous ne pouvez pas contrôler.
 

Diminuer sa production ou sa sensibilité à la ghréline


Pour diminuer votre production et votre sensibilité à la ghréline, il faut :
  • Améliorer votre sommeil : le manque de sommeil est scientifiquement lié à une hausse de l’appétit et de l’obésité, notamment du fait de la hausse du taux de ghréline ; [2]
  • Augmenter votre masse musculaire : le simple fait d’avoir plus de muscle réduira votre appétit en diminuant votre taux de ghréline, même si vous avez toujours autant de graisse ; [3]
  • Manger plus de protéines : un bon petit-déjeuner protéiné réduit le taux de ghréline et aide à maintenir le poids après un régime amincissant. [4]
À noter que vous avez plus de risque d’un problème de sensibilité à la ghréline si vous avez connu dans votre vie des périodes d’anorexie et/ou d’obésité, et des fluctuations de poids.

Soyez indulgent – et patient – avec vous-même car ces problèmes sont d’authentiques traumatismes.

Retrouver un appétit normal est un vrai défi, nécessitant probablement le soutien d’un professionnel (psychologue). Il vous aidera à comprendre ce qui s’est passé, dénouer les causes, souvent profondes et inconscientes du problème.

Ce n’est qu’une fois qu’on a compris ces causes que l’on peut s’en libérer, sortir du mécanisme qui nous conduit à agir, contre notre gré, pour nous faire du mal.


Jean-Marc Dupuis de SNI

Néo-nutrition est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici




 




Notez

Lu 70 fois

Suivez-nous sur Twitter.
Rejoignez-nous sur Facebook.
Inscrivez-vous à la newsletter.
Rejoignez-nous sur instagram.
  •  


Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info


Inscription à la newsletter

Recherche