Menu


Santé et Bien Etre

Qu'est - ce que la rétention d'eau ?



La rétention d’eau est l’accumulation excessive d’eau dans les tissus de l’organisme.
Elle est provoquée par un déséquilibre des flux de liquides dans l’organisme. Au lieu de rester dans les cellules de notre organisme, l’eau migre en dehors des cellules, vers les tissus, et s’y accumule de manière excessive, entraînant un gonflement des(s) zone(s) concernée(s) plus ou moins visible à l’œil nu.



RÉTENTION D’EAU ET ŒDÈME : EST-CE LA MÊME CHOSE ?

On parle souvent d’œdème en faisant référence à la rétention d’eau, mais il convient de comprendre que ce sont deux choses différentes même si elles sont liées.En réalité, l’œdème est une complication de la rétention d’eau. Il est défini comme un gonflement d’un organe particulier ou d’un tissu spécifique en conséquence à une rétention d’eau excessive par l’organisme. Lorsqu’on parle d’œdème, on a tendance à spécifier l’organe ou le tissu concerné : œdème des jambes, œdème des poumons (pulmonaire ), œdème du cerveau (cérébral), œdème de la cornée (cornéen), etc.

POURQUOI FAIT-ON DE LA RÉTENTION D’EAU ?

#1. UNE HYDRATATION INSUFFISANTE

La déshydratation est une des principales causes de rétention d’eau. Lorsque nous manquons d’eau, l’organisme se protège en stockant le peu d’eau disponible afin de lui permettre de continuer de fonctionner correctement. Une consommation d’eau insuffisante provoque également une concentration de sodium dans le corps. Or, ce dernier a pour rôle d’attirer l’eau en dehors des cellules : c’est la rétention d’eau.

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : Veillez à toujours rester hydraté. Mon astuce : Gardez une grande bouteille d’eau (1 litre voire 1,5 litre) avec vous tout au long de la journée et assurez-vous de l’avoir finie à la fin de journée ! Découvrez toutes nos astuces pour augmenter sa consommation d’eau.

#2. LA CHALEUR

Une autre des causes de rétention d’eau temporaire : la chaleur. Vous avez sûrement remarqué qu’on a tendance à avoir les jambes ou les doigts gonflés lorsqu’il fait chaud dehors ! Et bien c’est prouvé.

Une hausse brutale des températures favorise la rétention d’eau dans la mesure où elle dilate les vaisseaux sanguins et les rend plus poreux. Résultat : elle entraîne des sorties d’eau et donc une accumulation d’eau en dehors des cellules.

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : Évitez autant que possible une trop longue exposition au soleil. Évitez les bains chauds ainsi que les vêtements trop serrés.

#3. DES CHANGEMENTS DE PRESSION

La pression atmosphérique, notamment pendant un voyage en avion, freine le retour veineux ce qui favorise la rétention des liquides dans le bas du corps, en particulier dans les jambes et dans les pieds.

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : Pensez à vous dégourdir les jambes de temps en temps et à ne pas gêner le retour veineux avec des chaussures étroites ou une position assise avec les jambes croisées. Une autre solution en guise de prévention : les bas ou les collants de contention, idéales pour les personnes à risque. Après le voyage, marchez pour réactiver la circulation sanguine et placez un oreiller sous vos jambes la nuit pour rétablir un bon retour veineux.

#4. UNE IMMOBILISATION PROLONGÉE

Une position statique prolongée et/ou fréquente peut entraver la circulation des liquides corporels (de la circulation sanguine ou encore de la lymphe), ce qui favoriserait la rétention d’eau. Certaines positions (jambes croisées notamment) peuvent aggraver cet effet.

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : Assurez-vous de pratiquer une activité physique adaptée de manière régulière. Privilégiez les activités qui favorisent le retour veineux, tels que la marche ou encore le vélo. Si vous avez un travail sédentaire, pensez à faire des pauses régulièrement pour vous dégourdir les jambes.

#5. UNE ALIMENTATION PAUVRE EN PROTÉINES

Une consommation insuffisance en protéines peut également être la cause d’une rétention d’eau, néanmoins cette cause reste assez peu fréquente dans notre société où la consommation de protéines est plutôt élevée.

Comment ça se passe ? Il faut savoir que toutes les cellules du corps humain sont formées de protéines. Ces dernières constituent notamment les membranes de cellules. Résultat, en cas de carences, les cellules retiennent moins bien l’eau qui va avoir tendance à s’échapper et s’accumuler en dehors de celles-ci.

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : Bien que les carences en protéines restent rares en France, assurez-vous d’avoir une consommation suffisante de protéines – qu’elles soient d’origine animale (viandes, poissons, oeufs…) ou d’origine végétale (légumes secs…).

#6. UNE ALIMENTATION RICHE EN SEL

Au niveau alimentaire, de mauvaises habitudes alimentaires peuvent également favoriser l’apparition de rétention d’eau. Une des causes alimentaires les plus fréquentes : une alimentation trop riche en sel. Petit cours de physiologie : le sel (ou plus exactement le sodium qu’il contient) participe à la régulation des flux d’eau entre les différentes cellules de notre organisme. Il a pour rôle d’attirer l’eau en dehors des cellules, alors que le potassium a pour rôle de retenir l’eau.

Un excès de sodium lié à une alimentation trop salée entraîne un déséquilibre sodium/potassium qui a des répercussions importantes sur les flux de liquides dans l’organisme. On constate un afflux d’eau des cellules vers les tissus sous-cutanés, où ils s’y accumulent : c’est la rétention d’eau.

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : Veillez à vos apports en sel. Troquez les plats cuisinés (souvent excessivement riches en sel) au profit des plats faits-maison. Assurez-vous de saler les plats après les avoir goûter, pour mieux ajuster les quantités de sel. Enfin, utilisez davantage d’épices et d’herbes aromatiques : ils donneront du goût à vos plats sans nécessairement ajouter beaucoup de sel. Consultez nos astuces pour cuisiner sans sel.

#7. L’ALCOOL

La consommation d’alcool peut générer un état temporaire de rétention d’eau, dans la mesure où elle contribue à déshydrater l’organisme. En effet, de par son puissant effet diurétique, l’alcool augmente excessivement les pertes d’eau de l’organisme. S’il n’est pas compensé par une consommation d’eau en quantité satisfaisante, il occasionne alors de la rétention d’eau.
 
Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : Limitez la consommation d’alcool et veillez à vous hydrater suffisamment entre chaque verre d’alcool bu et après.

#8. L’ÂGE

Mauvaise nouvelle ! L’âge est aussi un facteur de risque de rétention d’eau. En effet, avec l’âge, les vaisseaux sanguins deviennent plus poreux, favorisant ainsi la rétention de l’eau par l’organisme.

#9. UN DÉSÉQUILIBRE HORMONAL

Chez la femme, certains moments de la vie sont propices à un stockage excessif d’eau par l’organisme : c’est le cas de la période pré-menstruelle, de la grossesse ou encore de la ménopause :
La rétention d’eau est ainsi fréquente à l’arrivée des règles. En effet, quelques jours avant les menstruations, les niveaux d’œstrogènes et de progestérone chutent : l’eau s’accumule alors dans l’organisme créant une rétention plus ou moins importante d’une femme à l’autre. Heureusement, ce phénomène est physiologique et s’estompe habituellement quelques jours plus tard.
La grossesse favorise également la rétention d’eau à travers les bouleversements hormonaux qu’elle entraîne. En fin de grossesse, elle a même tendance à s’accentuer dans la mesure où le bébé entraîne une pression sur le ventre et sur le système veineux, entravant la bonne circulation du sang et dilatant les vaisseaux. Sans gravité la plupart du temps, certains signes peuvent alerter sur le risque de complications plus graves. Soyez donc vigilants et parlez-en avec votre médecin si besoin.
Enfin, la ménopause est un troisième moment de la vie d’une femme à risque de rétention d’eau. Cette dernière est liée aux changements hormonaux et notamment à une moindre production de progestérone qui a pour rôle habituel de réabsorber les liquides de l’organisme par les reins. 
Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : La rétention d’eau chez la femme est en principe physiologique et donc non inquiétante. Néanmoins, n’hésitez pas à consulter un médecin si elle persiste ou entraîne des complications.

#10. CERTAINS MÉDICAMENTS

Une rétention d’eau peut faire partie des effets secondaires liés à la prise d’un traitement médicamenteux. En effet, certains médicaments sont connus pour retenir l’eau dans l’organisme. C’est le cas notamment :
Des corticoïdes, qui contiennent de la cortisone. Cette dernière entraîne une rétention de sodium et donc une rétention d’eau qui va être plus ou moins importante selon la dose et la durée du traitement ;
Des anti-hypertenseurs, qui favorisent la dilatation des vaisseaux sanguins afin de ralentir la pression artérielle et qui, par la même occasion, rendent les vaisseaux sanguins moins étanches favorisant ainsi le passage de l’eau dans les tissus ;
Des traitements hormonaux qui peuvent engendrer des fluctuation hormonales favorisant la rétention d’eau.
Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : En cas de rétention d’eau lié à un médicament, il est vivement conseillé de consulter son médecin pour faire le point sur les effets secondaires du traitement en cours. Un suivi régulier est également recommandé pour écarter le risque d’œdèmes ou de complications. Selon l’intensité et la gravité du problème, le médecin vous indiquera la démarche à suivre et pourra, si nécessaire, vous changer de traitement. Dans certains cas (prise de corticoïdes), la mise en place d’un régime sans sel est nécessaire : il est alors vivement recommandé de consulter un(e) Diététicien(ne)-Nutritionniste.
 
#11 UNE MAUVAISE CIRCULATION SANGUINE/LYMPHATIQUE

Une mauvaise circulation du sang entrave le retour veineux : le sang stagne alors dans les parties inférieures du corps. A cause de cette stagnation, les vaisseaux sanguins se dilatent et deviennent poreux. Une quantité anormale d’eau s’échappe alors vers les cellules et font gonfler les tissus provoquant des œdèmes.

La même chose peut survenir lorsque la circulation lymphatique est entravée. Contrairement à la circulation sanguine qui est rythmée par l’action du cœur, la lymphe ne bénéficie d’aucune pompe pour faciliter sa circulation. Ce sont donc uniquement les mouvements du corps et les contractions musculaires qui permettent sa circulation.

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : Assurez-vous de bouger suffisamment pour favoriser une bonne circulation du sang et de la lymphe et évitez les positions prolongées qui pourraient la bloquer. Si le problème persiste, n’hésitez pas à consulter un médecin qui pourra alors vous prescrire des bas de contention ou des séances de drainage lymphatique chez un kinésithérapeute, si l’origine du problème est d’ordre lymphatique.

#12. CERTAINES MALADIES

Dans certains cas, la rétention d’eau peut être causée par une maladie. On observe ainsi une rétention de liquides en cas d’insuffisance rénale, d’insuffisance cardiaque ou encore d’insuffisance rénale. Cet état peut alors être chronique.

Le conseil de DocteurBonneBouffe.com : En cas de rétention d’eau importante ou chronique, il est impératif de consulter un médecin pour écarter le risque de pathologie.





Notez

Lu 121 fois

Suivez-nous sur Twitter.
Rejoignez-nous sur Facebook.
Inscrivez-vous à la newsletter.
Rejoignez-nous sur instagram.
  •  


Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info


Inscription à la newsletter

Recherche