Recycler les mégots : une contrainte nécessaire


On sait déjà que fumer est mauvais pour notre santé. Mais cela affecte également l'environnement. A défaut d'arrêter de fumer, il existe des solutions pour recycler les mégots.
Chaque seconde dans le monde, on jette 137.000 mégots de cigarette. Des déchets qui finissent généralement au sol… et donc dans la nature, où ils constituent un véritable fléau pour la faune et la flore.



Les mégots sont composés d’acétate de cellulose, traités au dioxyde de titane. Ils récupèrent en outre une partie des matières toxiques contenues dans la fumée : goudron, radium ou encore ammoniac… Ces substances sont très polluantes :  un mégot pollue en moyenne 500 litres d’eau lorsqu’il arrive dans un cours d’eau. Il met environ 12 ans à se décomposer dans la nature.
Les mégots sont parmi les principaux déchets que l’on retrouve dans l’océan, selon l’ONG Surfrider Foundation ; ils vont continuer à polluer les fonds marins pendant des années ou être ingérés par la faune marine en les intoxiquant.
 

Comment recycler les mégots de cigarette ?


Pour faire face à cela, plusieurs solutions au niveau individuel : soit on arrête de fumer, ce qui est la solution la plus efficace et la meilleure pour votre santé ! Soit on jette systématiquement son mégot dans un cendrier, le mégot allant finir sa course dans l’incinérateur… et polluer l’air.

 

Les filtres biodégradables que l’on trouve pour les cigarettes roulées sont une fausse bonne idée : ils se dégradent en effet plus vite dans la nature, mais rejettent tout autant les matières toxiques contenues dans la fumée du tabac…
Plusieurs associations et entreprises proposent de recycler les mégots. Certaines sociétés comme Gumégo ou Terracycle, collectent les mégots auprès des entreprises ou des collectivités en un service payant. Mais il est difficile de recycler de façon rentable ce déchet polluant. La société Terracycle, interrogée par Libération, avoue « stocker les mégots afin d’obtenir des quantités suffisantes pour pouvoir les recycler ». 

La société bretonne MéGo ! semblerait avoir trouvé une filière de recyclage qui tient la route. Elle récupère les mégots, les décontamine et les transforme en mobilier urbain. D’autres sociétés créent des routes à partir de mégots recyclés. Mais il est difficile de « nettoyer » complètement ce déchet toxique, dont le plastique pourrait se retrouver dans des jouets pour enfants ou autres objets du quotidien.

Difficile donc de recycler les mégots : une raison de plus pour arrêter de fumer !


Source : https://www.consoglobe.com/comment-recycler-megots...



        

Lu 67 fois



Dans le même sujet sur le Web 


loading...