Menu


Santé et Bien Etre

Saint-Valentin : conseil aux jeunes amoureux





Ne laissez JAMAIS votre “amoureux” vous humilier !   C’est la Saint-Valentin ! Cela paraît éloigné de la santé. Mais l’élu de votre cœur est la première personne concernée par votre santé. C’est encore plus vrai lorsqu’on vieillit… En cas de cancer, Alzheimer, Parkinson ou d’autres handicaps, notre conjoint est le premier qui sera là, ou pas, pour nous aider […]
The post Saint-Valentin : conseil aux jeunes amoureux appeared first on Santé Nature Innovation.

Ne laissez JAMAIS votre “amoureux” vous humilier !

 
C’est la Saint-Valentin !
Cela paraît éloigné de la santé. Mais l’élu de votre cœur est la première personne concernée par votre santé.
C’est encore plus vrai lorsqu’on vieillit… En cas de cancer, Alzheimer, Parkinson ou d’autres handicaps, notre conjoint est le premier qui sera là, ou pas, pour nous aider (et réciproquement)
Mieux vaut, donc, bien le choisir.
Et entretenir les meilleurs rapports avec lui. Faire en sorte qu’il y ait un maximum d’amour, et un minimum de rancœur, pour que la coopération soit plus simple dans les épreuves.
Comment faire ?
Vaste question qui mériterait une encyclopédie. Mais aujourd’hui, je voudrais donner mon meilleur conseil “de vieux” aux jeunes amoureux, qui fêtent la Saint-Valentin :
– Ne restez jamais avec quelqu’un qui vous dévalorise.

La solitude fait peur

La solitude fait peur, et elle fait mal.
On manque d’affection, on se couche dans un lit froid, on s’ennuie. On rêve de bonnes soirées pelotonné dans les bras de l’autre. On fantasme sur les joies de la vie en couple.
Alors on se dit qu’on serait mieux accompagné que seul.
Mais en fait, pas forcément.
Trouver l’amour est compliqué. Chaque personne a ses qualités et ses défauts, et il faut faire des concessions pour tenir dans la durée.
Il est alors fréquent de mettre le curseur au mauvais endroit.
On fait trop de concessions, ou pas assez.
Mais, selon ma (longue) expérience, les personnes les plus malheureuses sont celles qui font trop de concessions.
En particulier, elles pardonnent trop facilement à un conjoint qui ne se montre pas aimant.

Qu’est-ce qu’un conjoint aimant ?

Qu’est-ce qu’un conjoint aimant ?
Jusqu’où doit-on accepter les défauts, les abus, les mouvements d’humeur, qui existent chez tout être humain ?
Eh bien, on peut accepter un peu (ou beaucoup) de chacun de ce qu’on appelait autrefois “les sept péchés capitaux”. Ce sont les sept plus gros défauts de l’être humain : paresse, colère, jalousie, avarice (égoïsme), gourmandise (ce qui inclut l’excès de boisson), orgueil (vantardise) et même, au risque de choquer, luxure (tromperie).
Je sais que je vais paraître trop coulant, laxiste, à certains.
Mais chacun de nous, à un moment où un autre de sa vie, peut avoir ses faiblesses.
Cela peut être terrible, profondément douloureux, déstabilisant pour l’autre. Mais c’est humain. Et il n’est pas sûr que “tout soit fini” entre vous sous prétexte qu’il y a eu des problèmes dans un de ces domaines. L’Amour peut supporter, pardonner, beaucoup de choses.
En revanche, il y a une ligne jaune, à ne par franchir.  Et votre amoureux/conjoint dépasse les bornes le jour où vous vous apercevez qu’il prend plaisir à vous rabaisser, vous humilier.

Le moment de prendre les jambes à son cou
C’est ça la ligne jaune. C’est le moment de prendre les jambes à votre cou.Car ce comportement là est incompatible avec le couple.Il est contradictoire. Il est le contraire de l’amour, qui consiste à vouloir le bien de l’autre.
Sur le site Internet Reddit, qui permet de poser des questions sur tous les sujets, une jeune femme demandait : “Quelle est votre plus grand regret de jeunesse ?”.
La réponse la plus populaire, approuvée par des dizaines de milliers de personnes ayant manifestement fait cette triste expérience : “être resté trop longtemps avec quelqu’un qui prenait plaisir à m’humilier.”

L’engrenage infernal
Cette situation est fréquente, et elle se met en route, au fond, assez facilement dans un couple.L’engrenage infernal peut commencer dès le moment de la première approche.L’une des deux personnes trouve la faille de l’autre (son point faible). Elle s’engouffre dedans. Elle se moque, fait mal, et l’autre se sent du coup “nulle” et déstabilisée.
C’est alors que la première en profite pour se jeter sur elle et l’embrasser. La personne humiliée ne comprend pas mais elle est rassurée : “Ah tiens, finalement, je ne suis pas si nulle que ça !
Et… elle reste ! Elle se laisse faire !!
Commence alors le cas typique de relation perverse, “toxique” dit-on aujourd’hui, où l’un va tenir l’autre par l’humiliation permanente. La victime, qui se dévalorise, croit mériter les remarques dévalorisantes. Non seulement elle les excuse, mais elle est même reconnaissante à l’autre de rester en couple avec une personne aussi “nulle” qu’elle. Elle croit sincèrement qu’elle a de la chance !!!
Elle est persuadée qu’elle n’a pas le choix, car elle ne trouverait personne d’autre de toute façon !!C’est un piège épouvantable, alors, qui se referme sur elle.
Il faut comprendre, d’urgence, que cette situation est impossible : l’amour va TOUJOURS avec de l’admiration et du respect, des paroles et des actions qui vous renforcent et vous fortifient, et pas le contraire.
La personne qui vous aime authentiquement vous trouve forcément “formidable”. Si elle ne vous le manifeste pas ; si vous ne vous sentez pas mis en valeur, estimé, honoré par l’autre, c’est probablement qu’il se sert de vous.
Il profite, il vous exploite, il vous “tient”, il vous écrase. Mais ce n’est pas de l’amour. C’est de l’exploitation, de l’emprise, de l’esclavage (sexuel, financier, domestique…). Et, même si vous avez du mal à le croire, vous seriez mieux, plus heureux sans cette personne. Car “mieux vaut être seul que mal accompagné”.

Agir d’urgence
Si vous êtes concerné par le problème, cherchez une aide psychologique pour vous en sortir.Si vous connaissez quelqu’un concerné par cela, envoyez-lui d’urgence ce message.
Et n’ayez pas crainte de lui “gâcher” sa Saint-Valentin.Au contraire, cette fête est celle des vrais amoureux, c’est donc le moment idéal pour faire le bilan de son couple, et de se libérer pour rechercher une personne qui souhaite authentiquement s’engager “pour le meilleur et pour le pire” avec vous.
Et si, après avoir bien examiné votre couple, vous êtes sûr que votre amoureux/conjoint ne prend pas de plaisir à vous humilier, c’est que vous êtes probablement dans une bonne relation, même si bien sûr tout n’est pas rose sur tous les tableaux.
C’est donc le jour de fêter une bonne Saint-Valentin, en offrant un joli cadeau, une délicate attention, un service utile, une parole valorisante et, si possible, un bon moment à deux pour se retrouver.
 
Alors bonne fête, et…
À votre santé !
Jean-Marc Dupuis
The post Saint-Valentin : conseil aux jeunes amoureux appeared first on Santé Nature Innovation.


Source : https://www.santenatureinnovation.com/saint-valent...




Notez

Lu 23 fois

Suivez-nous sur Twitter.
Rejoignez-nous sur Facebook.
Inscrivez-vous à la newsletter.
Rejoignez-nous sur instagram.
  •  


Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info


Inscription à la newsletter

Recherche