Menu


Santé et Bien Etre

Spiruline : Synthèse et conclusion de la thèse de Audrey Manet





Aliment consommé depuis des centaines d'années, la spiruline bénéficie d'une composition très riche et variée faisant les frais d'un fort engouement ces dernières années, en autres sur le marché des compléments alimentaires.

Présentée comme une « algue miracle aux mille vertus », cette cyanobactérie est souvent mise en avant dans les officines et magasins bio. Il nous semblait important de vérifier certaines activités thérapeutiques avancées par les fabricants et revendeurs.

Suite à nos recherches bibliographiques, il ressort qu’il existe des études cliniques mais leurs protocoles expérimentaux manquent parfois de rigueur scientifique, avec très souvent un faible échantillonnage. Il n'existe malheureusement aucune étude pharmacocinétique et pharmacodynamique chez l'homme, l'effet du premier passage hépatique et de la barrière intestinale n’ayant pas été étudiés. Or les études chez l'animal ou in vitro ne garantissent pas un effet similaire chez l'homme, et ne doivent pas orienter à tort vers une efficacité clinique. Il est difficile de savoir si les études actuelles se traduiront plus tard par une
utilisation clinique.

Cependant le nombre de publications est en augmentation constante ces dernières années montrant un intérêt croissant pour la spiruline et son pigment, la phycocyanine.

Les résultats chez l'homme sont prometteurs concernant l'amélioration du profil lipidique, du statut nutritionnel et immunitaire, vis-à-vis de l'anémie ferriprive, l'hypertension, la rhinite allergique et le vieillissement oculaire. Il est observé une action bénéfique de la
spiruline chez les enfants hyperactifs et les sportifs. De plus, cette cyanobactérie renforce la lutte contre le stress oxydant – source d'antioxydants –, et consolide les parois cellulaires et les neurones grâce aux acides gras essentiels. Il a été aussi observé d’autres actions : elle détoxifie l'organisme des métaux lourds, prévient du vieillissement et du cancer, agit sur les maladies cardio-vasculaires et sur le syndrome métabolique.

Grâce à son forte teneur en oligo-éléments, minéraux, vitamines, enzymes et pigments, la spiruline est utile pour renforcer la qualité de l’alimentation dans les pays « riches » – baisse de la qualité nutritionnelle des plats industriels –, ou dans les pays en
développement – lutte contre la malnutrition.

Sur le plan de la sécurité sanitaire, la spiruline est un aliment sûr, exempt de métaux lourds  et de toxines si sa provenance est connue.

Il existe quelques contre-indications et précautions d'emploi : phénylcétonurie, hyperparathyroïdie, maladie auto-immune, prise d'anticoagulants, d’immunosuppresseurs, hémochromatose, antécédents de crise de goutte ou de calculs rénaux, dialyse et fumeurs.
Les spiruliniers ont bien compris le potentiel économique de la spiruline, leur nombre ayant été multiplié par dix ces cinq dernières années en France.

Dans une société qui se tourne de plus en plus vers le naturel, pour se nourrir et se soigner, la spiruline se présente comme un aliment santé d'avenir. 

Le marché des compléments alimentaires est en pleine expansion à l'officine, de nombreuses demandes des patients aboutissant à un conseil à base de compléments alimentaires: phytothérapie, micronutrition…

La spiruline, algue microscopique de composition riche et variée, est présentée comme ayant de nombreuses indications qu'il était intéressant de vérifier.

Cette composition lui confère de nombreuses indications pharmacologiques et thérapeutiques : Hypocholestérolémiant, hypoglycémiant, anti hypertenseur, aidant la lutte contre la malnutrition, l'anémie ferriprive, ayant un rôle préventif contre le cancer, renforçant le système immunitaire et le statut en antioxydants, luttant contre l'hyperactivité, ayant une action anti virale, améliorant l'endurance et les performances sportives, ayant un effet anti allergique, chélateur de métaux lourds, source de zéaxanthine, mais aussi anti-inflammatoire, et préventif de maladies neurodégénératives....

La spiruline peut être utilisée en toute sécurité, exempte de métaux lourds, de toxines et de bactéries et n'entraînant ni surdosage en vitamine A ni déficit en vitamine B12, seuls de rare cas d'effets indésirables existent. Son conseil à l’officine est simplifié car cette algue peut être bénéfique à tout âge et présente peu de contre-indications, d’interactions médicamenteuses, de précautions d’emploi et d’effets secondaires.

Source : Thése La spiruline : indications therapeutiques, risques sanitaires et conseils `a l’officine Audrey Manet archives-ouvertes.fr




Notez

Lu 227 fois

Suivez-nous sur Twitter.
Rejoignez-nous sur Facebook.
Inscrivez-vous à la newsletter.
Rejoignez-nous sur instagram.
  •  


Avertissement du portail Le212.info

Les informations de ce portail sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.

Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu des différents articles de ce portail qui se veut indicatif et informationnel, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.

L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.

L'éditeur de ce portail ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Vous êtes ainsi invités à lire sans modération mais avec responsabilité et discernement.

Le212.info


Inscription à la newsletter

Recherche