Un député accusé d’avoir triché au baccalauréat




Récemment surpris aux examens du Bac avec ses téléphones portables sur lui, Noureddine Qchibel qui est accusé de tricherie, semble ne plus faire l’unanimité au sein de son parti.

Le parlementaire du PJD dont le cas fait déjà l’objet d’une étude au sein de la commission de l’intégrité et de la transparence évoque plutôt, la thèse d’un complot contre sa personne.


Notez


Lu 15 fois