WhatsApp appelle ses 1.5 milliards d’utilisateurs à effectuer une mise à jour


Afin qu'une faille de sécurité soit annihilée.



Cette faille, découverte début mai dans l’application WhatsApp a permis aux hackers d’installer un logiciel espion sur les téléphones d'utilisateurs, rapporte le Financial Times.

Ce logiciel espion, développé par une société israélienne, NSO group, pouvait être installé sans laisser de traces, par un simple appel.

 

Une fois installé, le logiciel permettait d’activer la camera et le micro, de scanner des emails et des messages et de récolter des données de localisation.

 

«Cette attaque porte la marque d’une société privée connue pour travailler avec les gouvernements, qui leur fournit des logiciels espions conçus pour les systèmes d’exploitation des téléphones mobiles», a indiqué WhatsApp dans un communiqué remis au Financial Times.





        

Notez

Lu 108 fois




Dans le même sujet sur le Web 


loading...

Inscription à la newsletter

Recherche






Booking.com