Douja
Mardi 19 Décembre 2017

Docteur : y a-t-il un lien entre les cycles menstruels irréguliers et le sur poids ?

Réponse : il y a un lien certain en cas de syndrome des ovaires polykystiques SOPK. Les cycles irréguliers de manière chronique en dehors du cadre de la périménopause ou d'un stress particulier, dénotent d'une mauvaise ovulation liée au mauvais fonctionnement des ovaires lors du cycle menstruel. Dans le SOPK, sans que l'on comprenne parfaitement pourquoi, il existe une insulino résistance c'est à dire que l'insuline ne marche pas bien, ce qui contribue au fait que les follicules ne grandissent pas ou mettent du temps à grandir chaque mois, avec production de beaucoup d'hormones androgènes qui vont donner de l'acné, de la peau grasse et/ou de la pilosité excessive avec des cycles long puisque l'ovulation est retardée, voire absente. L'obésité aggrave cette insulino résistance en diminuant encore plus les récepteurs qui se lient à l'insuline pour la faire fonctionner au niveau de l'ovaire mais aussi dans le corps entier, ce qui entraine un risque de diabète et de syndrome métabolique à long terme avec des risques cardiovasculaires augmentés. Les études ont prouvé qu'un simple amaigrissement de 5% de poids permet de reprendre une ovulation normale et donc un cycle plus ou moins normal. mais il existe aussi des OPK maigres. En tout cas, l'obésité est un facteur de risque de nombreuses maladies et il vaut mieux lutter contre , non pas par des régimes mais plutôt par une hygiène de vie alimentaire et une activité physique régulière

Votre nom :


Votre email :
 (non publié)


Message
Balise embed   Annuler ou
Votre vidéo sera affichée en dessous de votre post.